Incendie de Bastelica : les pompiers blessés sauvés par un système d’autoprotection

Incendie de Bastelica : les pompiers blessés sauvés par un système d’autoprotection
Bruno Maestracci, directeur du SDIS de Corse-du-Sud; Charles Voglimacci, président du SDIS de Corse-du-Sud - France 3 Corse ViaStella - Caroline Ferrer, Jennifer Cappai-Squarcini, Dominique Lameta

Un système d'autoprotection sur leur engin : c'est ce qui a valu aux 5 pompiers blessés sur l'incendie de Bastelica d'avoir la vie sauve. Aujourd'hui, les 52 camions citernes de Corse-du-Sud en sont tous dotés.

Par France 3 Corse ViaStella

Dans la nuit du vendredi 24 au 25 mars, trois camions de pompiers étaient détruits par les flammes à Bastelica. C’est dans un de ceux-là que 5 pompiers ont trouvé refuge en attendant que l'incendie passe. Un système d'autoprotection leur a sauvé la vie : il consiste à déclencher un parapluie d’eau autour du véhicule.

« Le professionnalisme de l’équipage, c’est de déclencher au bon moment le système d’autoprotection. Dans le même temps, il faut vous imaginer que nous avons les flammes sur nous, il faut à ce moment-là, en plus des équipements de protections, avoir de l’air comprimé avec quatre masques. Un pour chaque sapeur-pompier. Il n’aura qu’à le mettre sur son nez et respirer », explique Bruno Maestracci, directeur du SDIS 2A.

Un système très protecteur : les pompiers ont d'ailleurs été blessés avant de rentrer dans la cabine, alors que l'incendie était particulièrement violent.


Aujourd'hui, le SDIS est en contact avec les fournisseurs pour reconstituer le parc. « On n’achète pas un camion de pompier comme cela, comme on achèterait une voiture. Ce sont des véhicules qui sont faits sur-mesure. Donc si par chance, ils ont des véhicules disponibles, on pourrait éventuellement les acquérir rapidement. Mais pour cela, il faudrait que Monsieur le préfet m’autorise à le faire puisque l’on est soumis aux marchés publics. Nous nous renseignons aussi auprès des SDIS méditerranéens pour voir éventuellement s’ils ne pourraient pas nous prêter, sous forme de convention, un ou deux véhicules au moins pour la saison des feux de forêts », explique Charles Voglimacci, président du SDIS 2A.

Un investissement salutaire. Ce soir, deux des cinq pompiers sont toujours hospitalisés à Ajaccio, mais leur état de santé s'est amélioré.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pompiers - Le secours d’urgence aux personnes

Près de chez vous

Les + Lus