Des trois candidats nationalistes en Corse, il était le seul non favori aux élections législatives. Pourtant, il met en échec Camille de Rocca Serra, qui tient la circonscription depuis 2002. Un fief familial, son père était élu sans discontinuité depuis 1978.

Législatives - Le portrait de Paul André Colombani (nationaliste)

Paul-André Colombani "Pè a Corsica" , 2ème circonscription de Corse du Sud; Jean-Christophe Angelini, conseiller exécutif "Femu a Corsica"  - France 3 Corse ViaStella  - Pierre Simonpoli, Jennifer Cappai-Squarcini


Il a ainsi été élu avec 55,22% des suffrages face au candidat Les Républicains (44,78%).

Le candidat nationaliste était en ballotage défavorable au 1er tour avec 29,09% des voix, soit 7 points de moins que Camille de Rocca Serra, arrivé en tête avec 35,99% des voix.


Le candidat de la République en marche, Jean-Charles Orsucci était arrivé 3e et n'avait pu se qualifier pour le second tour.

2e circonscription de Corse du Sud – Camille de Rocca Serra (LR) et Paul-André Colombani (nationaliste)

Intervenants : Paul-André Colombani, Pè a Corsica - 2e circonscription de Corse-du-Sud; Camille De Rocca Serra, Les Républicains - 2e circonscription de Corse-du-Sud  - France 3 Corse ViaStella  - Sylvie Wolinsky, Pierre Simonpoli, Morgan Plouchart, Jennifer Cappai-Squarcini, Bertrans Pasbecq