Corse – Les nationalistes partiront-ils unis pour les territoriales ?

Législatives - L'élection de 3 députés nationalistes en Corse, saluée par Gilles Simeoni, président du Conseil exécurif (G) et Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse (D) / © DR
Législatives - L'élection de 3 députés nationalistes en Corse, saluée par Gilles Simeoni, président du Conseil exécurif (G) et Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse (D) / © DR

Trois députés nationalistes à l'Assemblée nationale issus du PNC, de Femu a Corsica (nationalistes modérés), unis à Corsica Libera (plus radicaux). Tous ont été élus sous l'étiquette Pè a Corsica. Mais il n'est pas sûr qu'ils maintiennent cette unité.

Par France 3 Corse ViaStella

Les élections législatives ont marqué la victoire de l'union. Sera-t-elle maintenue pour les prochaines élections territoriales de décembre 2017 ? C'est le souhait de Corsica Libera.

"Cela nous paraît naturel que nous allions aux élections ensemble et nous craignions que deux listes au premier tour ne déconcertent un peu notre électorat et nuisent à notre dynamique qui est aujourd'hui extrêmement forte et efficace", affirme Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse.

Mais cette union n'est pas garantie. Gilles Simeoni, président de l'Exécutif, a les cartes en mains. Il n'exclut pas de présenter deux listes au premier tour :

"Est-ce qu'il y aura une seule liste au premier tour ou est-ce qu'il y aura deux listes avec un engagement de se rejoindre au deuxième tour, ce qui avait été fait en 2015? Les deux options sont sur la table et nous discuterons de façon très apaisée, très tranquille et très sereine."

De légers couacs sont en effet survenus entre l'Exécutif et la présidence de l'Assemblée comme sur le questionnaire sur la diversité ou la visite personnelle de Jean-Guy Talamoni au Vatican.

Corse – Les nationalistes partiront-ils unis pour les territoriales ?
Intervenants : Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse; Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse; Paul-Félix Benedetti, Rinnovu Naziunale - France 3 Corse ViaStella - Marie-Françoise Stefani, Thierry Guespin, André Girardin

Mais il s'agirait surtout de choix tactiques pour s'ouvrir à de nouveaux arrivants en politique, se compter ou se recentrer sur ses propres forces.

Une troisième liste nationaliste pourrait en outre être présente : celle du Rinnovu.

"Nous ne pouvons pas imposer une situation de regroupement et d'union par un rapport de force électoral dans la situation d'aujourd'hui. Elle n'appartient qu'à ceux qui sont potentiellement les plus forts. S'ils refusent, il ne faudra pas nous opposer aujourd'hui le spectre de la division. Le Rinnovu constituera sa liste", prévient Paul-Felix Benedetti du
Rinnovu Naziunale.

Les discussions ont déjà commencé pour les prochaines élections.

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Aux sapeurs-pompiers de France, les Corses reconnaissants

Près de chez vous

Les + Lus