Oenotourisme, voyage dans la vallée de l'Ortolo

Oenotourisme, voyage dans la vallée de l'Ortolo, en Corse du Sud / © Y.BENAMOU / FTVIASTELLA
Oenotourisme, voyage dans la vallée de l'Ortolo, en Corse du Sud / © Y.BENAMOU / FTVIASTELLA

Découvrir une région viticole pour les vacances : c'est le concept de l'oenotourisme. Avec la météo de cette année, les propriétaires viticoles ont dû gérer l'arrivée à maturité du raisin, en plus de l'activité touristique de leurs domaines.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Goûter, admirer les vignobles, dormir au coeur du domaine... En 2016, la Corse a accueilli près de 200.000 visiteurs liés au vin selon une étude réalisée par Atout France, l'organisme de promotion du tourisme français.

C’est peu au regard des 10 millions d’adeptes d’oenotourisme, mais l’Ile de Beauté, avec ses 120 caves indépendantes, ne pouvait pas faire l’impasse dessus. 

"Les domaines viticoles sont toujours dans des endroits exceptionnels, et donc l'oenotourisme est le moyen de visiter une région avec ce qu’elle a de plus profond en elle et de plus beau", témoigne un touriste alsacien en villégiature dans la vallée de l'Ortolo, qui compte des vignobles parmi les plus réputés de Corse du Sud.


En pleine saison touristique, les oenotouristes affluent aux points de vente des caves. Mais ce que les propriétaires des domaines n'avaient pas prévu, c'est le début précipité des vendanges avec l'arrivée à maturité du raisin deux semaines en avance pour cause de météo.

Un surplus de travail en ce mois d'août, mais aussi l’occasion de proposer une attraction touristique supplémentaire, explique Patrick Daney, maître de chai.

"Ils nous voient en train de vendanger et comme cela on peut leur expliquer comment on fait du blanc, du rosé, ou du rouge. Ils voient vraiment comment cela se passe."

De quoi continuer à trinquer, avec modération, jusqu'à la fin de l'été.

Sur le même sujet

Quelques règles pour chasseurs consciencieux

Près de chez vous

Les + Lus