Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci leader de La République en marche

Pour les scrutins des 3 et 10 décembre prochains la commission nationale du parti gouvernemental a investi Jean-Charles Orsucci, maire de Bonifacio.

Par France 3 Corse ViaStella

Jean-Charles Orsucci va conduire la liste La République en marche (LREM) pour les élections territoriales prévues les 3 et 10 décembre prochains. C’est ce samedi que la commission national du parti gouvernemental a choisi son leader pour les futurs scrutins. 

Une décision qui vient conforter les projets de Jean-Charles Orsucci. Il y a une dizaine de jours il avait déclaré vouloir mener une liste LREM avec notamment François Orlandi, président du Conseil départemental de Haute-Corse. 

« Ce qu’il y a d’intéressant c’est que ça fait suite à la réunion du 20 août à Corte où les comités locaux m’ont demandé de porter cette liste. C’est un message fort qui vient d’être envoyé. Aujourd’hui, avec François Orlandi nous souhaitons opérer le rassemblement le plus large possible dans le cadre de La République en marche pour permettre à la Corse d’être autonome dans la République », estime-t-il aujourd'hui. 

Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci leader de La République en marche
Intervenants : Jean Charles Orsucci Tête de liste La république En Marche ; Michel Barat Ancien candidat à l'investituture La république En Marche. Reportage : ANTOMARCHI Florence ; MAURISSON DE NEGRONI Ariane ; GUICHARD Frédéric.

"J'attends ce que va me dire Jean-Charles Orsucci"


Face à lui, Michel Barat, ancien recteur de l’académie de Corse, briguait lui aussi la fonction. Ce samedi matin, après l'annonce de la commission nationale de LREM, le candidat malheureux est un peu amer, mais reste ouvert. "Je vais revoir ces personnes, ce groupe, et puis j'attends ce que va me dire Jean-Charles Orsucci. Si on veut de moi pour pousser une liste, je vous réponds tout de suite que c'est non. S'il en était ainsi, pour être encore plus clair, cela signifierait qu'il y a eu manipulation", indique-t-il. 

Même si le choix du maire de Bonifacio marque la fin d’un long suspense, cela ne dit pas ce qu’a décidé de faire le reste de la gauche républicaine. Se ralliera-t-elle à son nouveau leader ou se divisera-t-elle pour former une autre liste ? 


A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Les rencontres du film d’animation de Bastia attirent petits et grands enfants

Près de chez vous

Les + Lus