En été, les usines d’eau corses tournent à plein régime

Avec les fortes chaleurs, la consommation d’eau en bouteille fait un bond tous les étés. Derrière cette hausse de la demande, St Georges, Zilia et Orezza doivent augmenter la cadence.

Par A.P.

Faire face à la chaleur… en buvant beaucoup d’eau. Et qui dit boire plus, dit produire davantage.

En ce moment, l’usine de Zilia tourne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les 15 employés se relaient constamment pour suivre le rythme. « En été on passe à une production de 90 000 à 100 000 bouteilles par jour alors que l’hiver on est 30 à 40% en deçà. », détaille Jamal Bouthyak, agent technicien de maîtrise aux Eaux de Zilia.

Mais les employés sont préparés : « Le matériel est bien entretenu, le personnel est formé. Donc on est aguerris de ce côté-là », assure Jamal Bouthyak. « Aguerris » car déjà confrontés à une canicule en 2003. Il avait fallu réagir en urgence. Depuis, l’usine a investi 2 millions d’euros dans du matériel dernier cri.

En été, les usines d’eaux corses tournent à plein régime
Intervenants : Jamal Bouthyak, technicien agent de maîtrise aux Eaux de Zilia / Françoise Ciavaldini, PDG des Eaux de Zilia / Stéphane Schuler Responsable production et maintenance aux Eaux de St Georges Reportage : Tarik Khaldi, Camille Lemeur, Thierry Guespin

Des machines dernier cri


« A la veille de chaque été nous prenons de grandes dispositions : nous faisons beaucoup de maintenance préventive afin qu’il n’y ait pas d’arrêt de nos machines », explique Françoise Ciavaldini, présidente de l’entreprise.

Même combat en Corse-du-Sud aux eaux de Saint-Georges. En 2010, un système de remplissage des bouteilles deux fois plus rapide a été installé. « On a une ligne qui est moderne et performante et qui nous permet de répondre à ces pics d’activité », affirme Stéphane Schuler, responsable de production et de maintenance à St Georges.

L’eau ne viendra donc pas à manquer en rayons. Les eaux corses sont d'ailleurs plébiscitées en période estivale. Dans une grande surface de L’Île-Rousse, les ventes de Zilia ont bondi de 14% et de 20% pour la St Georges.

Sur le même sujet

"Un mois pour un toit" : une collecte pour les familles d'enfants hospitalisés

Près de chez vous

Les + Lus