Fusillade à Orly : les vols corses vers et depuis cet aéroport sont bloqués jusqu'à nouvel ordre

Un avion d'Air Corsica sur le tarmac de l'aéroport d'Ajaccio. / © MAX PPP
Un avion d'Air Corsica sur le tarmac de l'aéroport d'Ajaccio. / © MAX PPP

Samedi 18 mars au matin, tous les vols en provenance et à destination d'Orly sont annulés jusqu'à nouvel ordre en raison de la fusillade qui a éclaté à l'aéroport francilien. Les vols corses ne font pas exception.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Les départs de Corse vers Orly

Les deux vols matinaux vers Orly partant d'Ajaccio (11h50) et Bastia (11h00) sont suspendus. Pour le moment, les aéroports ne savent pas si leurs vols de l'après-midi seront à leur tour annulés, soit ceux de 14h50 depuis Ajaccio et 17h50 depuis Bastia.

Les passagers du vol Bastia-Paris Orly de 6h55, arrivés à 9h00, sont actuellement confinés dans l'avion sur le tarmac de l'aéroport du Val-de-Marne. Ils ne peuvent débarquer avant la fin de l'opération de déminage. Il en est de même avec les passagers du vol Ajaccio-Paris Orly partis aussi à 6h55.

Mise à jour : À 12h30, selon deux passagers du vol Ajaccio-Paris-Orly bloqué, l'opération de débarquement a eu lieu. 


Les départs d'Orly vers la Corse

Au départ d'Orly, les voyageurs qui souhaitaient se rendre en Corse sont aussi bloqués. Le vol de 11h00 à destination d'Ajaccio est reporté. On ne sait pas, pour le moment, si les vols de 15h00 et 16h50 vers Bastia, 16h05 et 18h30 vers Ajaccio, seront à leur tour annulés.

Le vol de 9h20 à destination de Calvi est lui aussi bloqué : les passagers ne peuvent embarquer et sont parqués à l'extérieur de l'avion à Orly.

Mise à jour : À 16 heures, le vol Paris-Orly dont le départ était prévu à 11h00 a aterri à Ajaccio.


Un homme abattu à Orly

Vers 8h30, dans le hall 1 de l'aéroport d'Orly-Sud, "un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle puis s'est réfugié dans un commerce de l'aéroport à proximité avant d'être abattu par les forces de sécurité", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il n'y a pas eu de blessé ni d'interpellation, a-t-on précisé de même source.

Une opération de déminage était toujours en cours une heure et demie après les tirs pour déterminer si l'homme était porteur ou non d'explosifs, selon Pierre-Henry Brandet. Un périmètre de sécurité a été mis en place et d'importants moyens policiers ont été engagés, a-t-il précisé.

Sur le même sujet

Femu a Corsica se structure en tant que parti politique

Près de chez vous

Les + Lus