Une tête de sanglier retrouvée devant la salle de prière musulmane de l'île Rousse

Une tête et des abats de sanglier ont été retrouvés ce dimanche matin devant la porte du lieu de culte. Ce n'est pas la première fois qu'un tel acte vise cette salle. Une enquête a été ouverte pour menace de mort.

Par avec AFP

La découverte des viscères et de la tête de sanglier devant la salle de prière de l'île Rousse ce 17 septembre au matin a déclenché l'ouverture d'une enquête pour "menace de mort en raison de l'appartenance à une religion" a annoncé la procureure de la République de Bastia Caroline Tharot.

L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Calvi.

C'est au moins la deuxième fois qu'un tel acte vise ce lieu de culte géré par l'association "Union du Maroc en Balagne".

Dans un communiqué, la ligue des droits de l'homme condamne ces pratiques odieuses et malveillantes, exprime son soutien aux personnes touchées par cet acte raciste, et en appelle au refus de la banalisation de tels méfaits.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pompiers - Le secours d’urgence aux personnes

Près de chez vous

Les + Lus