Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Bastia - L'ancien directeur de l'URSSAF de Corse jugé en appel

ARCHIVES - Jean-Philippe Decoux lors de son procès au palais de justice de Bastia en octobre 2015 / © OCEANE BALDOCCHI / MAXPPP
ARCHIVES - Jean-Philippe Decoux lors de son procès au palais de justice de Bastia en octobre 2015 / © OCEANE BALDOCCHI / MAXPPP

L'ancien directeur de l'URSSAF de Corse, Jean-Philippe Decoux, comparaissait mercredi devant la cour d’appel de Bastia, poursuivi dans le cadre d'une affaire de pression sur une étude d'huissiers.

Par France 3 Corse ViaStella

Le procès en appel de l'ancien directeur de l'URSSAF de Corse s’est déroulé en l’absence de l’intéressé.

Dépressif selon ses avocats depuis sa condamnation par le tribunal correctionnel, Jean-Philippe Decoux est hospitalisé sur le continent. Ce sont donc ses conseils, dépositaires d'un pouvoir, qui l’ont représenté.

Lors de l'audience, ils ont demandé la relaxe de leur client, condamné en première instance à deux ans de prison ferme et cinq ans d'interdiction d'exercice de la direction d'un URSSAF.

L’avocate générale a réclamé une peine de prison plus légère, dix-huit mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 18 000 euros mais a surtout demandé une interdiction d'exercer toute fonction publique durant cinq ans.

Directeur régional de l'URSSAF en 2014, Jean-Philippe Decoux est poursuivi pour avoir fait pression sur une étude d'huissiers pour que l'un d'eux intervienne en faveur d'une amie huissière menacée de sanctions.

Au centre du procès, l'enregistrement de conservations où l'on entend l'ancien directeur exercer des pressions, selon l'accusation. Ses avocats parlent de faux et ont demandé à ce qu'ils ne soient pas pris en compte.

Le jugement a été mis en délibéré au 7 juin. 







Sur le même sujet

Attaques du commissariat d'Ajaccio : 12 personnes interpellées

Près de chez vous

Les + Lus