publicité

Les fous de foot de « Minenfootu »

Commentaires, analyses critiques, l’émission " Minenfootu ", créée il y a deux ans et demi et diffusée uniquement sur internet, compte de plus en plus de fans. Cette bande de passionnés enregistre deux fois par mois.

  • Elina Weil
  • Publié le , mis à jour le
Minenfootu, " une émission de racailles pour les racailles ", comme dit " Mamadou ", alias Gilles Secchi... © France 3 Corse Via Stella

© France 3 Corse Via Stella Minenfootu, " une émission de racailles pour les racailles ", comme dit " Mamadou ", alias Gilles Secchi...

" Minenfootu ", c'est avant tout une bande de potes passionnés de foot, supporters du SCB devant l'éternel, qui en octobre 2013, se réunit comme à l'habitude au café du coin pour débriefer le dernier match…

" On a commencé à parler sur le match, ça parlait fort et tout, on a vu des touristes et des amis qui  se mettaient autour de la table, et qui ont commencé à nous écouter et à rigoler, on s'est dit il a quelque chose…" (Gilles Secchi alias " Mamadou ")


Une association 1901, un vrai modèle économique. Partis de rien, l'équipe a rapidement trouvé un moyen de se financer. Vente de t-shirts, abonnements, les footeux ont surtout décroché des partenariats de renom.

" C'est grâce à ça qu'on peut être autonome, grâce à nos partenaires, nos téléspectateurs, nos internautes... Ca nous permet d'acheter le matériel, on est autonome grâceà eux…" (Gilles Secchi alias " Mamadou ")



Succès fou sur internet, elle génère près de 7000 vues à chaque mise en ligne, 400.000 depuis deux ans. Présente sur les réseaux sociaux, une visibilité médiatique nationale, et même une reprise dans Téléfoot.

" Une émission de racailles pour les racailles ! "


Mais la fierté de " Minenfootu ", c'est Cyril, ancien bénévole que l'équipe a réussi à salarier en emploi d'avenir et en CDD de trois ans.

" Dès que je vois quelqu'un dans la rue qui porte un tee-shirt de " Minenfootu ", ça me fait des frissons car c'est grâce à lui que j'ai un travail, que j'ai un emploi…" (Cyril)

Gilles et ses chroniqueurs : des personnalités différentes, des " gueules ", des grandes parfois…

Jean-Marie " L'aboyeur " : " C'est une espèce de continuité de ce qu'on a toujours été, des supporters acharnés, on a été dans les groupes de supporters, on a été au stade seul, on a fait plein de choses par rapport au Sporting…"



" La critique étant constructive, on essaie, en prenant du plaisir, de tirer le club que nous aimons vers le haut " (Anghjulu alias " Footix ")





L'invité, ce jour-là, Paul Marchioni. Ancien capitaine du SCB, il a soulevé la Coupe de France en 1981 et a volontiers accepté l'invitation des Minenfooteux.

" C'est vrai que c'est des passionnés, des fois un peu trop peut-être, mais j'ai trouvé l'émission sympa "..



Objectif : pouvoir embaucher Cyril en CDI, pérenniser l'émission et pourquoi pas, acheter les locaux…

Fous de foot, les " Minenfootu "

Un reportage d'Elina Weil, Philippe Villaret, monté par Philippe Feretti. Intervenants : Gilles alias " Mamadou " ; Cyril, salarié " Minenfootu " ; Jean-Marie alias " L’aboyeur " ; Anghjulu alias " Footix " ; Paul Marchioni, ancien capitaine du SCB - Vainqueur de la Coupe de France 1981.  -   - 

 

Retrouvez l'émission de " Minenfootu ", Facebook et le Twitter de " Minenfootu ".

L'actu de votre région en vidéo

Gestion des déchets en Corse : le Syvadec, l'Etat et le CTC trouvent un accord

Intervenants : Bernard Schmeltz, préfet de Corse, François Tatti, président du Syvadec, Brigitte Artily, collectif Pa un Pumonte Pulitu, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse.

Sébastien Luciani/Laura-Laure Galy

© France 3 Corse ViaStella

les + lus