Musée de Bastia: la recette de son succès

Illustration
Illustration

L’édifice, situé au cœur de la citadelle dans l'ancien palais des gouverneurs a vu une hausse de sa fréquentation de 30% en un an.

Par Anouk Passelac

A peine arrivés à Bastia, Sandrine et sa famille ont décidé de commencer par le musée. Pour elle, c’est un bon moyen de s’imprégner de la Corse, qu’elle visite pour la première fois : « On s’est dit qu’avant de visiter tout le tour, ça nous donnait au moins une idée de l’histoire de la Corse. Et après quand on visite, on comprend mieux l’historique. », explique-t-elle.

L’histoire de la Corse attire de plus en plus de visiteurs. Cette année le musée a enregistré une hausse de 30% de sa fréquentation. L’édifice compte beaucoup sur les expositions temporaires : « c’est ce qui attire les gens, pérennise notre public local et attire de nouveaux visiteurs », analyse Sylvain Gregori, directeur du musée.

Le musée de Bastia a fait le plein cet été
Intervenants : Sandrine, vacancière / analyse Sylvain Gregori, directeur du musée / Philippe Peretti, adjoint au maire de Bastia chargé du patrimoine. Reportage : Gilles Papin, Stéphane Lapera


Un lieu chargé d’histoire


Mais c’est aussi le lieu qui attire les visiteurs. Le musée est situé au cœur de la citadelle : avec ses jardins suspendus et ses canons qui défient encore la mer, c'est le bâtiment tout entier qui nous raconte l'histoire.

« A l’origine, le palais des gouverneurs a connu bien des vicissitudes, relate Philippe Peretti, adjoint au maire de Bastia chargé du patrimoine. Il est devenu une simple caserne, puis une prison, il a été bombardé en 1943 et dans les années 1950, c’est devenu le musée que l’on connaît aujourd’hui : un musée d’histoire mais qui laisse aussi une grande place aux arts. »



Le bâtiment est d’ailleurs classé monument historique depuis 1977.

En ce moment au musée de Bastia…

L’exposition "Secrets d’épaves, 50 ans d'archéologie sous-marine en Corse", est à visiter jusqu'au 23 décembre 2017 et à découvrir dans notre reportage.

A lire aussi

Sur le même sujet

Aux sapeurs-pompiers de France, les Corses reconnaissants

Près de chez vous

Les + Lus