GR20 : l’interdiction d’accéder au Cirque de la solitude est maintenue

Passage dans le cirque de I Cascittoni (les grosses caisses), appelé aussi "cirque de la solitude", sur le GR20 / © Akunamatata / Flickr
Passage dans le cirque de I Cascittoni (les grosses caisses), appelé aussi "cirque de la solitude", sur le GR20 / © Akunamatata / Flickr

Après un éboulement qui a coûté la vie à sept randonneurs en juin 2015, l’accès au Cirque de la solitude avait été fermé. Malgré l'ouverture d'un itinéraire alternatif, certains préfèrent ignorer l'interdiction.

Par France 3 Corse ViaStella

Les maires des communes de Manso, d’Albertacce, de Calacuccia, de Casamaccioli, de Corscia et de Lozzi, propriétaires indivis du site, en accord avec les services de l’État, ont pris la décision d’interdire le passage au travers du Cirque de la Solitude dès 2015.

En début d’été, les autorités tiennent à rappeler cette décision aux randonneurs, car des études démontrent le danger persistant d’une traversée du Cirque de la solitude (I Cascittoni), sur le parcours du GR20. Mais certains considèrent l'interdiction comme une "atteinte à la libre circulation" et préfèrent la braver.

Le 10 juin 2015, sept randonneurs y trouvaient la mort.

Itinéraire modifié

Ce drame s’est produit à la suite d’un violent orage qui a entraîné le décrochage d’une partie de la montagne et un éboulement meurtrier. 

Un itinéraire modifié du GR 20 permet aujourd’hui de poursuivre l’expérience de ce chemin de grande randonnée considéré comme le plus technique et le plus difficile d’Europe, sans pour autant exposer ses utilisateurs à un risque mortel.


A lire aussi

Sur le même sujet

Taxe d’habitation : en Corse, des maires de petites communes s’inquiètent

Près de chez vous

Les + Lus