Centuri : c'est officiel, le château de Stopielle appartient à la collectivité

Construit en 1875, aux balcons surmontés de deux aigles rouges, le château de Stopielle est un des plus beaux exemples des nombreux "palais des Américains" présents dans le Cap Corse.  / © C.GIUGLIANO / FTVIASTELLA
Construit en 1875, aux balcons surmontés de deux aigles rouges, le château de Stopielle est un des plus beaux exemples des nombreux "palais des Américains" présents dans le Cap Corse. / © C.GIUGLIANO / FTVIASTELLA

Depuis ce lundi, le château de Stopielle situé à Centuri, dans le Cap Corse, appartient à la Collectivité territoriale. Faire entrer cette bâtisse au patrimoine public a coûté un million d'euros à l'Office foncier de la Corse.

Par France 3 Corse ViaStella

Le château de Stopielle a failli passer aux mains d’un propriétaire privé, un compromis de vente avait même été signé mais l’Office foncier de la Corse en a décidé autrement.

Ce dimanche, son président signait  la convention de portage avec le maire de Centuri, devenant officiellement propriétaire du monument.

"Dépossession"

« A travers l’acquisition du château de Stopielle, nous voulions symboliquement marquer un coup d’arrêt à cette hémorragie que connaît le foncier, et plus généralement à ce mouvement de dépossession qui a fait que parfois des joyaux de notre patrimoine collectif sont passés au mains de propriétaires privés », affirme Jean-Christophe Angelini, président de l’Office foncier de Corse.

La commune a deux ans pour rembourser le million d’euros avancé par l’Office foncier et devenir propriétaire du château, bâti par des Corses qui avaient fait fortune en Amérique au XVIIIe siècle.

Dès septembre, le grand public aura l’occasion de le découvrir lors d’une exposition.
Centuri : le château de Stopielle appartient officiellement à la collectivité
Intervenants : Jean-Christophe Angelini, président Office Foncier de Corse // Elisabeth Martegoute, copropriétaire et vendeuse du Château Stopielle // David Brugioni, Maire de Centuri Reportage : Grégoire Alcalay Guillaume Leonetti

L’enjeu est aussi économique : « Nous attendons des retombées pour la commune et des retombées pour le Cap Corse », précise David Brugioni, maire de Centuri.  « Le château est en lien avec les Palazzi du Cap Corse. C’est sûr il y a une forte attente de la commune, en terme d’emploi. »

Avant de faire du bénéfice, Centuri devra rembourser 2 millions d’euros de travaux, qui s’ajouteront aux charges courantes.

Le château de Stopielle

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un accord trouvé entre le SC Bastia et ses repreneurs

Près de chez vous

Les + Lus