Comment sécuriser les plages corses hors-saison ?

Les trois noyades du début de la semaine posent la question de savoir s'il faut prolonger la surveillance des plages en septembre... 

Par Céline Serrano

Avec 17 morts par baignade depuis début janvier, contre 8 pour toute l'année 2016 et 9 en 2015, l'année 2017 s'annonce particulièrement meurtrière sur les plages de l'île.

Les trois noyades de ces trois derniers jours surviennent au moment clé où les conditions météos passent de l'été à l'automne, avec des vents et de la houle d'ouest  rendant la baignade dangereuse sur la côte occidentale même en bord de plage ; en même temps que la surveillance des plages prend fin avec la saison estivale.

Sur la commune de Pietrosella, qui compte 11 plages sur ses 12 kilomètres de littoral, le poste de surveillance a disparu, comme presque partout au début du mois, mais des pancartes en place jusqu'en novembre signale le danger. Et une bouée, reliée à un filin arrimé sur la plage permet même à un nageur moyen d'aller porter secours en toute sécurité. Toujours disponible, ce dispositif a sauvé deux personnes cet été.

Huit communes littorales ont déjà décidé de prolonger leur dispositif de surveillance jusqu'au 20 septembre. Trois autres s'y ajouteront l'an prochain.

La préfecture maritime de la Méditerranée, appelant les baigneurs à la plus grande prudence, rappelle qu'en cas de nécessité et pour déclencher une opération de secours, le Cross Med en Corse est joignable directement au 196 depuis un téléphone fixe ou portable

Reportage Florence Antomarchi et Stéphane Agostini
Comment sécuriser les plages corses hors-saison
Intervenants : Jean-Baptiste Lucioni, Maire de Pietrosella ; Thomas Domenechini, Chef du CROSS Med Corse - France 3 Corse ViaStella - Florence Antomarchi et Stéphane Agostini

 

A lire aussi

Sur le même sujet

radioactivité Corse

Près de chez vous

Les + Lus