La Corse, une destination qui se paye

Par les airs ou par la mer, il n’y a pas trente-six solutions pour rejoindre l’Île de Beauté. / © FTVIASTELLA
Par les airs ou par la mer, il n’y a pas trente-six solutions pour rejoindre l’Île de Beauté. / © FTVIASTELLA

Après une forte hausse des chiffres du tourisme au mois de juin, le bilan du mois de juillet est selon les professionnels en demi-teinte. En cause le prix des transports pour rejoindre l'ile.

Par France 3 Corse ViaStella

L’insularité se paye. La Corse est une destination prisée des vacanciers avec près trois millions de visiteurs chaque année. Pourtant, les professionnels du tourisme pointent du doigt les tarifs des transports maritimes et aériens. 

Par les airs ou par la mer, quel que soit le moyen de transport choisi, son coût représente une part non négligeable sur l'enveloppe totale dédiée aux vacances.

20 à 30% du budget des vacanciers

L'office de tourisme d'Ajaccio tient à jour une étude sur le coût des différents moyens de transport à destination de la cité impériale. Un tableau recense mois par mois les prix les plus bas pour rejoindre la ville et les compare avec des bassins touristiques équivalents.

"Le résultat, c’est que l’on est entre 20 et 30% plus cher que si on allait à La Rochelle ou à Antibes, on a comparé cela dans tous les mois et on le voit que ça soit en janvier, au printemps ou en été, on est toujours en hausse", explique Sébastien Blanc, chargé de mission marketing à l'Office de tourisme d'Ajaccio, responsable de l'observatoire touristique.

La Corse, une destination qui se paye
Sébastien Blanc, chargé de mission marketing à l'Office de tourisme d'Ajaccio, responsable de l'observatoire touristique.  - France 3 Corse ViaStella - Sylvie Wolinsky, Wilfried Redonnet

 

Sur le même sujet

Glaces artisanales : des stratégies de vente différentes pour vous faire fondre

Près de chez vous

Les + Lus