15 parlemenaires. C’est le nombre d’élus qui doivent être réunis pour pouvoir constituer un groupe parlementaire. Une manœuvre qui permettrait aux trois élus insulaires, d’accroitre leur possibilité d'intervention et leur visibilité à l'Assemblée nationale.

Toute la journée de vendredi, les nouveaux députés nationalistes corses ont rencontré leurs homologues élus en région. A commencer par le centriste Jean Lassale, député des Pyrénées-Atlantiques, qui confirme que "cinq ou six députés sont libres".

"Il y a dix députés ultra-marins, corses et avec Jean Lassale qui sont déjà d’accord pour continuer à avancer et nous allons tout faire pour le concrétiser d’ici mardi", confirme prudent Jean-Félix Acquaviva, député de la 2e circonscription de Haute-Corse.
Un groupe régionaliste à l'Assemblée nationale?

Jean-Félix Acquaviva, député "Pè a Corsica", 2ème circonscription de Haute-Corse; Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse  - France 3 Corse ViaStella  - Anne-Marie Leccia, Christian Giugliano