Écobuages : multiples départs de feu en Haute-Corse

Des pompiers traitent des fumeroles après un incendie sur la commune de Pietracorbara (Haute-Corse), le 12 août 2017. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Des pompiers traitent des fumeroles après un incendie sur la commune de Pietracorbara (Haute-Corse), le 12 août 2017. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le Service départemental d'incendie et de secours de la Haute-Corse (Sdis 2B) appelle à la vigilance, alors que de nombreux départs de feux lors d'écobuages non maîtrisés entraînent mobilisent les pompiers depuis plusieurs jours.

Par Grégoire Bézie / France 3 Corse ViaStella

Six départs de feu rien que ce mardi, de 100 à 1000 m2 de surfaces brûlés pour un bilan provisoire de plus de 3000 m2. En début d'après-midi, "500 m2 ont été parcourus sur la commune de Monte, suite à un écobuage qui a débordé", rapporte le capitaine Eric Degiovani du Sdis 2B. Idem à Vensolasca, Ventiseri ou Lucciana. 

Hier, les pompiers de la Haute-Corse ont été confrontés aux mêmes maux : 1000 m2 à Casevecchie, 500 m2 à Saint-Florent, 400 m2 à Biguglia, jusqu'à 3 hectares à Zalana. Du sous-bois, de la grosse végétation, de l'herbe sèche, les surfaces brûlées dans la seule journée de lundi témoignent aussi de l'état de sécheresse des sols.

Des sols secs et de timides pluies

Une situation d'autant plus dangereuse que les écobuages sont à nouveau autorisés en Corse depuis le 1er octobre. "Les premières pluies et la relative rosée du matin ne doivent pas faire oublier que les sols sont encore totalement secs", indique le capitaine Eric Degiovani. 

"L'état des sols favorise la propagation des incendies et encore heureusement qu'il n'y a pas de vent". Et de rappeler aussi qu'un écobuage mal maîtrisé mobilise souvent beaucoup de personnels provenant de plusieurs centres de secours, générant des coûts importants répercutés sur la collectivité. "Pour chaque incendie, c'est à minima un camion et 4 pompiers et jusqu'à trois engins et une douzaine d'hommes pour les situations les plus à risques".

Des consignes de sécurité à respecter

Compte tenu de ces éléments, le Sdis 2B rappelle aux personnes souhaitant procéder à des écobuages de faire preuve d’une vigilance accrue et de respecter le minimum de sécurité : 

► Ne pas allumer de feu lorsque les conditions météorologiques sont défavorables, en particulier en présence de vent;
► se munir, sur le site d'une réserve d'eau et d'un téléphone portable pour prévenir les secours;
► de limiter les surfaces à brûler et diviser les grandes parcelles afin de mieux maîtriser les brûlages.

A lire aussi

Sur le même sujet

Territoriales – Le PCF et la Corse insoumise en meeting

Près de chez vous

Les + Lus