Tema - Vie et organisation d’un camping l’été

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

En 2016, la Corse enregistrait plus de 4 millions de nuitées en camping. Mais chaque année, ces établissements redoublent d’innovation et d'organisation pour répondre aux exigences toujours plus fortes des campeurs. Illustration dans un camping de Ghisonaccia.

Par A. A

"On n'imagine pas faire des vacances sans rien faire"

Vie et organisation d'un camping en été - "On n'imagine pas faire des vacances sans rien faire"
Une équipe de France 3 ViaStella a suivi une famille bruxelloise en vacances dans un camping de Ghisonaccia durant une semaine. Intervenants : Christophe et Titouan ; "JB" et Max ; Séverine, la mère ; Titouan, le petit frère ; Christophe, le père. Reportage : BONIFAY Sébastien ; LEONETTI Guillaume ; ANTOMARCHI Jacques.

Dans ce camping de Ghisonaccia une color run est au programme. Pour cette course, pas de vainqueur ni de médaille, mais un objectif pour les vacanciers : se faire asperger de peinture. "On n'imagine pas faire des vacances sans rien faire. Si on est dans une villa ou dans un hôtel on n'a pas tout ça et on doit se débrouiller nous-mêmes pour les activités. Ici, les activités sont à la carte c'est sympa", explique un campeur belge.

Si pour certains vacanciers le camping est un moyen de se déconnecter du train-train quotidien, ces vacances ont un prix. En haute saison il faut compter 200 euros par nuit pour un mobil-home. Pour quatre personnes et un séjour d'une semaine, cette famille bruxelloise a prévu un budget de
3 000 euros.


Ne pas confondre travail et amusement

Vie et organisation d'un camping en été - Ne pas confondre travail et amusement
Pendant deux mois les saisonniers de ce camping de Ghisonaccia mettent tout en oeuvre pour que les vacanciers ne s'ennuient pas. Intervenants : Solène, saisonnière ; Raphaël, barman Reportage : BONIFAY Sébastien ; LEONETTI Guillaume ; ANTOMARCHI Jacques


Pour assurer tout l'été, les gérants de camping peuvent compter sur leurs saisonniers. Solène est l'une d'entre eux. Ce jour-là la jeune femme doit passer une centaine de mobil-homes en revue afin de s'assurer qu'ils sont prêts à recevoir de nouveaux arrivants.

Au bar, Raphaël et son équipe s'active pour préparer la prochaine soirée. Au fil des saisons, il est devenu une figure incontournable du camping.

Chaque année il voit débarquer de nouveaux saisonniers qui découvrent un monde à part et excitant. "Les pièges sont faciles, à 18 ans on a envie de faire la fête, on a envie de sortir. C’est normal, ici c’est un bel endroit on peut rencontrer des gens. Le meilleur conseil c’est de faire attention à ne pas tout mélanger, il y a le travail et l’amusement", estime Raphaël.


Un restaurant à la place des mythiques barbecues

Vie et organisation d'un camping en été - Un restaurant à la place des mythiques barbecues
Dans ce camping de Ghisonaccia les barbecues des campeurs ont laissé place à un restaurant. Chaque jour entre 300 et 400 vacanciers viennent y manger. Intervenants : Gilles, chef de cuisine ; Pauline, serveuse ; Elisabeth, touriste auvergnate ; Caroline, chef de salle Reportage : BONIFAY Sébastien ; LEONETTI Guillaume ; ANTOMARCHI Jacques.


À 8 heures du matin, quelques campeurs arrivent à la plage avant les chaleurs de la mi-journée. Si sur le terrasse du restaurant le réveil est difficile pour certains saisonniers, en cuisine c’est déjà l’ébullition. Ils sont quatre à préparer le service du midi, et ici pas de droit à l’erreur.

Les saisonniers s’apprêtent à servir entre 300 et 400 personnes dans la journée, donc mieux être professionnel. "C’est intense, il faut avoir des bonnes jambes. Il faut être prêt physiquement et psychologiquement. Entre le 14 juillet et le 15 août ça ne s’arrête pas, c’est le feu. Mais c’est ce que j’aime et c’est pour ça que je fais ce métier", précise une serveuse.


Regards d’enfants

Vie et organisation d'un camping en été - Regards d’enfants
Les enfants font partie intégrante de la vie d'un camping. Dans cet établissement de Ghisonaccia un mini club leur est dédié. De nombreuses activités y sont proposées quotidiennement. Intervenants : Virginie et sa nièce, Ambre ; Celinde, mère de famille ; Sarah, monitrice. Reportage : BONIFAY Sébastien ; LEONETTI Guillaume ; ANTOMARCHI Jacques.

Dans des loges improvisées à l’arrière de la scène c’est l’heure des dernières retouches. À la tombée du jour, 80 enfants vont jouer devant près de 500 personnes. Les jeunes campeurs sont encadrés par des danseurs professionnels et ont répétés pendant quatre jours sans relâche.

En plus des spectacles, le camping propose de nombreuses activités. Pour y participer il faut se rendre dans un lieu incontournable pour les vacanciers : le mini club. Cet après-midi une course par équipe pour dénicher des objets est organisée. Et malgré les 40 degrés à l’ombre, pas question de s’économiser, il faut gagner. 


Une sacrée organisation

Vie et organisation d'un camping en été - une sacrée organisation
Le bon fonctionnement d'un camping est possible grâce à une organisation bien huilée. Une équipe de France 3 Corse ViaStella a suivi celle d'un camping de Ghisonaccia. Intervenants : Naim, saisonnier ; Ludovic, agent de sécurité ; Amara, employé ; Jean-Marc, saisonnier ; Marien Gambotti, directeur général. Reportage : BONIFAY Sébastien ; LEONETTI Guillaume ; ANTOMARCHI Jacques.

Dans l’épicerie du camping, le coin le plus fréquenté est celui de la boulangerie. Le pain et les viennoiseries sont faits sur place, Naïm a commencé à 4 heures du matin. Le camp de vacances cherche à proposer le maximum de choses sur place. Les livraisons se multiplient pour alimenter les rayons de l’épicerie et les cuisines du restaurant. 

Ici, sur 10 hectares près de 400 emplacements sont réservés aux campeurs. Au total la structure peut accueillir plus de 1 500 personnes. Et pour tout gérer il faut une sacrée organisation. Amara est le doyen du camping, en 35 ans de carrière il a vu changer les habitudes et les attentes des clients. "Avant c’était plus simple. Maintenant on veut du luxe et on va vers le luxe, on veut du confort. Avant c’était un camping, maintenant c’est plus que ça", explique-t-il.

Cette année le camping fête ses 41 ans et emploie une centaine de personnes. Il génère plusieurs millions de chiffre d’affaires par an.

Sur le même sujet

Aux sapeurs-pompiers de France, les Corses reconnaissants

Près de chez vous

Les + Lus