Banditisme - Pourquoi Claude Chossat n'a-t-il pas obtenu le statut de repenti ?

Un policier de la GIGN se tient près de dossiers avant l'ouverture du procès le 21 mai 2007 devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, de six hommes soupçonnés d'appartenir au grand banditisme corse. / © MICHEL GANGNE / AFP
Un policier de la GIGN se tient près de dossiers avant l'ouverture du procès le 21 mai 2007 devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, de six hommes soupçonnés d'appartenir au grand banditisme corse. / © MICHEL GANGNE / AFP

Dans son livre Repenti, Claude Chossat, ancien pilier du gang corse de la Brise de mer révèle que l’Etat lui a refusé, en 2016, l’accès au programme de protection des témoins.

Par Grégoire Bézie / France 3 Corse ViaStella

Homme à tout faire de Francis Mariani, l’un des piliers du gang de la Brise de mer, Claude Chossat a été arrêté en décembre 2009. Depuis, il a témoigné dans un grand nombre de procédures judiciaires liées au crime organisé.

Dans son livre-confession Repenti (édition Fayard) Claude Chossat explique n’avoir jamais eu accès au statut de repenti. Et pour cause, lorsque cet ancien soldat de la Brise de mer, aujourd’hui âgé de 40 ans, commence à déballer dès 2010 ce qu’il sait aux enquêteurs, le programme de protection des témoins n’était pas encore en place.

La commission chargée de valider les demandes de repenti n’a vu le jour qu’en mars 2014, soit plus de quatre ans après le choix de Chossat de parler.

En échange de ses déclarations, Chossat a gagné une liberté surveillée, mais pas l'impunité. Et reste dans l’attente des échéances judiciaires le concernant. S'il y arrive.

L'homme se sait menacé depuis qu'il a brisé l'omerta en collaborant avec la justice. "Tous les enquêteurs me disent : « Vous avez fait le bon choix. » La réalité c'est qu'en France, après avoir collaboré avec l'Etat, vous n'avez aucune garantie."

Pourquoi Claude Chossat n'a-t-il pas obtenu le statut de repenti ?
Me Delphine CALMETTES, avocate de Claude Chossat - France 3 Corse ViaStella - Florence Antomarchi, Laurent Esnault, Xavier Schuffenecker

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Aux sapeurs-pompiers de France, les Corses reconnaissants

Près de chez vous

Les + Lus