Déjà contesté, le groupe DocteGestio reprend le Corssad

Déjà contesté, le groupe DocteGestio reprend le Corssad
Intervenants : Dominique BIAGGI, Délégué STC de Haute-Corse // Dominique MALET, Déléguée CGT CORSSAD Reportage : Typhaine Urtizverea et Alex Gouty

Le tribunal de grande instance de Bastia a désigné DocteGestio, seul candidat à la reprise venu du continent, pour reprendre le groupe d’aide à domicile Corssad, placé en redressement judiciaire. A peine désigné, DocteGestio est déjà contesté.

Par P.S.

Le tribunal de grande instance de Bastia a ordonné la cession du groupe Corssad pour une valeur de 300 000€ au groupe de Bernard Bensaïd, DocteGestio. Seul candidat venu du continent, c’était le seul à promettre le maintien de l’ensemble des emplois.

"Manquement"

Mais la candidature du groupe, déjà contestée par la CGT et le STC en raison de ses activités sur le continent, l’est d’autant plus aujourd’hui. Son directeur a en effet annoncé la nouvelle 24 heures avant que le délibéré du tribunal ne soit rendu public. Pour le STC, il s’agit d’un « manquement grave à la procédure ». Le syndicat avait auparavant fait savoir qu’il souhaitait voir un repreneur désigné parmi les acteurs locaux.

« Le STC continue de clamer haut et fort qu'il est opposé à l'arrivée de l'AMAPA [association médico-sociale, ndlr] en CORSE, et au vu des interactions et interconnexions entre cette multinationale et certains représentants du ministère de la Justice, u troppu stroppia, la Corse ne sera jamais une terre de spéculation », conclue le communiqué.

U Rinnovu a également estimé « bizarre » l’annonce faite par Bernard Bensaïd.

De son côté, l'Amapa se réjouit dans un communiqué : "avec cette nouvelle implantation en Corse, la première en dehors du territoire métropolitain, amapa confirme son ambition d’évolution vers une grande entreprise de l’économie sociale et solidaire. Elle compte aujourd’hui 28 SAAD (Services d’aide à domicile), 15 SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile), 13 EHPAD et EHPA."

La date de reprise est fixée au 1er août. Les candidats non-retenus ont dix jours pour faire appel.

A lire aussi

Sur le même sujet

Aux sapeurs-pompiers de France, les Corses reconnaissants

Près de chez vous

Les + Lus