Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Législatives en Haute-Corse : l'investiture d'En Marche très convoitée

Légisatives : les élus se bousculent pour l'investiture Macron
Intervenants : Julien Morganti, conseiller municipal MCD Bastia; François Orlandi, président du conseil départemental de Haute-Corse - France 3 Corse ViaStella - Sébastien Bonifay et Pascal Alessandri

La campagne des législatives a déjà commencé depuis plusieurs semaines dans la première circonscription de Haute-Corse. L'investiture du camp d'Emmanuel Macron est déjà convoitée par deux candidats au profil très différent

Par France 3 Corse ViaStella

C’est une investiture qui semble susciter beaucoup de convoitise sur l’île. Le mouvement "En Marche !" d'Emmanuel Macron a déjà enregistré 15 candidatures dans l’île pour l’élection de juin.

Dans la première circonscription de Haute-Corse, deux élus sont en concurrence pour décrocher cette candidature, Julien Morganti et François Orlandi.

Pour Julien Morganti, la campagne a déjà commencé depuis longtemps et l’élu municipal effectue un tour des villages de Haute-Corse à la rencontre des électeurs.

Julien Morganti s’est déclaré candidat en février dernier et se défend en affirmant que « ça ne serait pas respecter la population que de faire une campagne en trois semaines ».

Le jeune référent du mouvement d’Emmanuel Macron se présente comme un élu de terrain « capable de faire le lien entre le Cap, Bastia, le Nebbio, la Conca-d'Oro ».

La fougue de la jeunesse versus la force tranquille du gestionnaire

Du côté de François Orlandi, c’est une campagne à visage couvert qui a été lancée sans coup d’éclat. Le président du conseil départemental de Haute-Corse présentait ce jeudi à la presse les chiffres 2016 de sa gestion. Avec un budget excédentaire de 6 millions d’euros, l’élu veut montrer son expérience de gestionnaire et sa capacité à maîtriser les dépenses.

Un bilan flatteur dont le président du conseil espère se servir pour garnir son CV.

Sur l’ensemble du territoire, 14 000 candidatures ont déjà été enregistrées pour présenter seulement 577 places.



A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Légisatives : les élus se bousculent pour l'investiture Macron

Près de chez vous

Les + Lus