Hôtellerie : à Furiani 52 chambres supplémentaires et un nouveau concept

Même si le port de Bastia est le plus fréquenté de Corse, la ville et ses environs manquent d'hébergements hôteliers. En un an, trois hôtels ont ouvert proposant 96 chambres supplémentaires.  L’un de ces établissements propose d’ailleurs un concept inédit dans la région. 

Par A. A

C’est le dernier né de l’hôtellerie à Bastia. L’hôtel-résidence Lido Marana a ouvert ses portes cet été.

L’établissement propose un concept unique dans la région : 52 chambres à moduler selon les besoins des clients. « Si on ouvre la cuisine ça devient un appartement à part entière. Elle est équipée d’un four, d’une plaque électrique, d’une machine à café … », indique Jeanne Jouvet, assistante de direction. 

La plus grande chambre accueille quatre personnes. Lorsque le lit rétractable est déplié, sa capacité peut alors atteindre six couchages.

Hôtellerie : à Furiani 52 chambres supplémentaires et un nouveau concept
Intervenants : Jeanne Jouvet Assistante de direction ; Véronique Calendini , Directrice de l'office de tourisme de Bastia Reportage : BOUZIRI Amira ; ZEPHIRIN Laura ; BANSARD Daniel

L’établissement propose également une salle de sport et une piscine surplombant la commune de Furiani. Il est d’ailleurs le seul appart-hôtel de l’agglomération.  « C’était pour répondre à des clients (…) professionnels qui sont là pour des durées plus longues que deux ou trois jours. Et en même temps c’est aussi pour les touristes qui veulent être à la fois dans un hôtel et un appartement.  Ici, il y a tous les services d’un hôtel avec le ménage, le petit-déjeuner et une réception ouverte 24 heures sur 24 », précise Jeanne Jouvet. 


10% de l’offre marchande hôtelière


Le centre-ville de Bastia ne propose que 19 hôtels. Actuellement, la ville propose 500 chambres néanmoins l’offre reste limitée comparée au reste du pays bastiais. Ce dernier constitue le 4ème pôle touristique de Corse après Ajaccio, Porto-Vecchio et la Balagne, soit 10% de l’offre marchande hôtelière en Corse

En haute saison, le manque se fait encore sentir, et les touristes se réfèrent souvent à l’Office du tourisme. « Là j’essaye de loger un groupe pour fin septembre début octobre, je n’ai pas de place », note Véronique Calendini, directrice de l'office de tourisme de Bastia. 

Dans la ville, la qualité des hôtels prime sur la quantité. Sur 35 établissements tous ont trois ou quatre étoiles, seuls huit d’entre  eux n’en possèdent que deux.


A lire aussi

Sur le même sujet

Hôpital de Bonifacio : le STC réclame le départ du directeur

Près de chez vous

Les + Lus