Ce quadragénaire aux cheveux bruns coupés courts, maire de Lozzi (Haute-Corse), a notamment surfé sur la victoire en décembre 2015 des nationalistes aux élections territoriales.

Comme président de l'Office des transports, cet indépendantiste considéré comme "modéré" a notamment fait adopter à l'assemblée corse une nouvelle structure juridique pour gérer la desserte maritime de l'île et en finir avec les insécurités juridiques qui ont plombé la SNCM.

Pour lui, envoyer au Palais Bourbon un député nationaliste "n'est pas un rêve, mais un moyen de plus de faire entendre notre voix dans une construction globale", avait-il confié. Il veut notamment oeuvrer pour la sauvegarde de la langue corse et du foncier.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


Etudiant, il a dirigé le syndicat Ghjuventu paolina à l'université de Corse, dont il est sorti avec un DEA en sciences économiques. Il a fondé en 1998 le mouvement indépendantiste de gauche U Rinnovu.

Passionné de randonnée et de course en montagne, Jean-Félix Acquaviva pratique le chant polyphonique. Il est marié et père d'un enfant. 

Portrait de Jean-Félix Acquaviva

Intervenant : Jean-Félix Acquaviva, député Per a Corsica, 2e circonscription de Haute-Corse  - France 3 Corse ViaStella  - Anne-Marie Leccia, Pierre Nicolas, Daniel Bansard, Joseph Ienco



Ecoutez la réaction à cette élection de Petr'Antò Tomasi, son suppléant. 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.