Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Justice - Le président de la LDH Corse injurié sur Facebook

Le président de la LDH Corse injurié sur Facebook, délibéré le 16 mai
Me Jean-Sébastien de Casalta, avocat d'André Paccou; Me Jean-Marc Lanfranchi, avocat de Jacques Culioli - France 3 Corse ViaStella  - Anne-Marie Leccia, Tarik Khaldi

Quatre personnes comparaissaient mardi devant le tribunal correctionnel de Bastia pour injures publiques et incitation à la haine raciale et une cinquième pour menace de mort à l’encontre du président de la Ligue des droits de l’homme en Corse.

Par France 3 Corse ViaStella

L'affaire fait suite à une polémique autour d'un couplet d’une chanson de John Lennon « Imagine », que des institutrices de l’école de Prunelli-di-Fiumorbu, voulaient faire chanter aux enfants en langue arabe pour la kermesse de fin d’année, en 2015.

Mécontents, les parents s’étaient vivement plaints. La kermesse avait été annulée, tandis que la Ligue des droits de l’homme avait organisé une manifestation antiraciste.

S’en était suivi un flot de propos peu amène dans des commentaires diffusés sur le réseau social Facebook à l’encontre du président de la LDH, André Paccou qui avait fini par porter plainte.

"Des propos xénophones et racistes"

Des propos "outranciers, xénophones, racistes, puants et fétides", insupportables pour Jean-Sébastien de Casalta, avocat d'André Paccou. 

"Il est indispensable de rappeler que la liberté d'expression, ce n'est pas la liberté de salir, de blesser."

Le procureur de la République Nicolas Bessone a requis 1 200 euros d’amende et deux mois de prison avec sursis pour l’un des prévenus dont le casier n’est pas vierge. La défense a plaidé la relaxe.

Le jugement a été mis en délibéré au 16 mai.

A lire aussi

Sur le même sujet

incidents Bastia-OL : 16 personnes jugées

Près de chez vous

Les + Lus