Tourisme – Connaissez-vous les “vacances seniors” ?

Les seniors, clientèle privilégiée de l'arrière-saison. / © FTVIASTELLA
Les seniors, clientèle privilégiée de l'arrière-saison. / © FTVIASTELLA

Une semaine toute organisée, un minimum de choses à penser par soi-même et sans la foule des aoûtiens ; les seniors privilégient de plus en plus des séjours en Corse clé en main, en avant ou en arrière-saison pour la plus grande satisfaction des tour-opérateurs.

Par France 3 Corse ViaStella

Depuis des jours à Bastia-Poretta comme à l’aéroport Ajaccio Napoléon Bonaparte, c’est un balai incessant de groupes de seniors, souvent jeunes retraités, qui arrivent les uns après les autres, pris en charge immédiatement.

Si le cœur du mois d'août reste le pic de la saison touristique, les mois de septembre et d'octobre enregistrent un apport de population beaucoup plus important que cinq ans auparavant, signe d'un meilleur étalement de la fréquentation sur l'arrière-saison, selon l'Insee. 

Les tarifs de groupe, forcément attractifs, ne sont pas la seule raison de cet engouement. "Tout est inclus, tout est prévu, tout est organisé, il y a un guide qui leur permet de découvrir l’histoire de la Corse ainsi que la Corse, ses traditions et tous ses aspects particuliers et c’est un voyage de confort", explique Françoise Frémont, guide conférencière.

"Là on est en groupe, on explique, c’est très bien", commente Chantal Piano, originaire de Cannes. "Et en septembre parce qu’il fait moins chaud et il y a un peu moins de monde".

Tourisme –Connaissez-vous les "vacances seniors"
Françoise Frémont, guide conférencière; Roselyse Richard, touriste originaire de la Loire; Chantal Piano, touriste originaire de Cannes; Frédérique Valery, guide conférencière ((Via Corsica) - France 3 Corse ViaStella - Pierre Nicolas, Julie Roeser

"Septembre a toujours été un mois très intéressant pour l’arrière-saison, on aimerait qu’octobre soit la même chose, pourquoi pas novembre, au moins jusqu’aux vacances de La Toussaint ce serait bien. Et n’oublions pas non plus en avant-saison, le mois de mai qui marche très fort avec le même type de clientèle", indique Frédérique Valery, guide conférencière.

L’enjeu éternel de l’allongement de la saison passe sans doute de fait par les retraités, moins sensibles que les actifs à l’agenda des vacances scolaires.


Sur le même sujet

Sarrola-Carcopino contrainte de faire le ménage dans les panneaux publicitaires

Près de chez vous

Les + Lus