Le carnet de campagne des législatives

Au coeur des quatre circonscriptions de Corse, plongez dans les coulisses des élections législatives

Par Grégoire Bézie

video title

video title

Législatives la 2de circonscription de Haute-Corse

Dans la perspective des élections législatives prévues les 10 et 17 juin prochains, tour d'horizon de la deuxième circonscription de Haute-Corse. Six candidats dont le député sortant Paul Giacobbi se sont déclarés.

18 candidats en Corse-du-Sud, 15 en Haute-Corse : Pas moins de 33 candidats visent un fauteuil de député dans les quatre circonscriptions de Corse. Comment gèrent-ils leur campagne ? Avec quels moyens ? Quels sont les enjeux du scrutin ? 

Retrouvez les gros plans de la rédaction sur tout ce qui fait une campagne législative.

Suspicion de fraude dans la circo de Bastia : Cette campagne du second tour débute à Bastia par une polémique sur un  incident entre le candidat nationaliste et le candidat de Gauche. Gilles Simeoni accuse des proches de Jean Zuccarelli d'avoir subtilisé dimanche soir, la liste d'émargement à l'issue du scrutin pour la photocopier.

Législatives, le rapport de force du 1er tour : Sur l'ensemble de la carte électorale insulaire, ce premier tour a été marqué par une forte progression du Front National. Progression également des nationalistes mais de façon inégale. La gauche se maintien ou progresse un peu alors que la droite est en recul. Décryptage.

Le Front National, 4ème force politique en Corse : Le score du FN oscille entre 8 et 10% selon les circonscriptions. C'est moins que le résultat obtenu par Marine Le Pen lors de la présidentielle, mais c'est inédit pour des législatives en Corse. Dans certains circonscriptions, les candidats du FN ont multiplié leur score par 5.

Porto-Vecchio, un duel attendu : Dans la 2ème circonscription de Corse-du-Sud, le député sortant Camille de Rocca Serra (UMP) est en ballotage favorable face au candidat nationaliste, Jean-Christophe Angelini (Femu a Corsica). Dès lundi matin les candidats préparent le second tour.

Ajaccio, duel Droite/Gauche et percée du FN : Le candidat UMP, Laurent Marcangelli devance d'un point et demi, le maire d'Ajaccio et député sortant Simon Renucci de Corse Social Démocrate. Mais le scrutin dans la 1ère circonscription de Corse-du-Sud a été surtout marqué par une forte poussée du Front National.

Corte-Balagne, ballottage favorable au sortant : Dans la 2ème circonscription de Haute-Corse, avec plus de 43% des voix, le président de l'exécutif de Corse, Paul Giacobbi (PRG/PS) est arrivé nettement en tête dimanche soir devant la candidate UMP, Stephanie Grimaldi.

Bastia, une triangulaire pour le second tour : Les électeurs devront arbitrer trois duels et une triangulaire pour le second tour de dimanche prochain. Dans la 1ère circonscription de Haute-Corse, Gilles Simeoni, candidat Femu a Corsica arrive second, derrière le député sortant Sauveur Gandolfi-Scheit (UMP) et devant Jean Zuccarelli (PRG/PS).

Le bilan des députés sortants : Pour ce scrutin, les quatre députés sortants de Corse se représentent. Quelque soit leur camp, chacun revendique un bilan positif de son action lors de la dernière mandature à l'Assemblée nationale.

Dans les coulisses de la préparation d'un débat : Les candidats dans la deuxième circonscription de Haute-Corse se sont retrouvés vendredi après-midi pour débattre dans la perspective du premier tour des élections législatives. Retour sur la préparation des candidats à ce type de joute verbale

Meeting de campagne, Simon Renucci : Dans la 1ère circonscription de Corse-du-Sud, le député sortant Simon Renucci a tenu vendredi soir à Ajaccio une réunion publique devant 350 personnes. Simon Renucci a tenu à s'inscrire dans le  projet du président de la république, François Hollande.

Débat de campagne, le vote des étrangers : Le vote des étrangers hors Union Européenne pour les élections locales. C'était l'une des 60 propositions du candidat François Hollande. Une propositions qui nécessiterait une modification constitutionnelle, mais suscite surtout un vif débat et divise les différents partis politiques.

Meeting du Front de Gauche : Les candidats du Front de Gauche des deux circonscriptions de Corse-du-Sud, Dominique Buchini et Paul-Antoine Luciani, ont tenu hier soir une réunion commune à Ajaccio. Tout en défendant les idées portées par Jean-Luc Melenchon, ils veulent permettre de conforter la majorité de François Hollande.

Meeting de Corsica Libera dans la 2ème de Haute-Corse : Corsica Libera a tenu mercredi soir à Migliacciaru, une réunion publique autour de son jeune candidat Petr'Anto Tomasi. Face aux militants, il a été question des différences avec "Femu A Corsica". A la tribune, les intervenants ont détaillé "Corsica 21", le projet du Parti Indépendantiste.

Législatives, le coût d'une campagne : Quel est le coût de cette élection pour les candidats ? Le financement d'une campagne est encadré et limité. Chacun des candidats doit avoir un mandataire financier pour tenir ses comptes. Du candidat soutenu par un parti politique à ceux qui sont indépendants, les budgets engagés différent.

Les militants, petites mains des législatives : Qu'ils soient de droite, de gauche ou nationalistes, ils ont un point commun. Tous sont engagés politiquement au quotidien et en particulier pendant ces élections. Des femmes et des hommes qui militent sur le terrain pour leur candidat. Regard dans la 1ère circonscription de Haute-Corse.

Législatives - débat de campagne, le foncier : Le débat sur le foncier est l'un des plus importants en Corse. Plusieurs candidats aux législatives estiment que le parlement devra légiférer pour assurer un meilleur aménagement et limiter la spéculation. La deuxième circonscription de Corse du Sud est particulièrement concernée par la question.

Les "novices" de la campagne législatives : Jeunes ou moins jeunes, de manière indépendante ou soutenus par un parti politique, chaque élection apporte son lot de nouveaux candidats. Quelles sont leurs motivations ? Qu'espèrent-ils face aux poids lourds de la politique insulaire ? Reportage dans la 1ère circonscription de Corse-du-Sud.

L'emploi au coeur des inquiétudes insulaires : Les thèmes de l'emploi et du pouvoir d'achat sont en tête des préoccupations majeures de la population en Corse. Selon un sondage IFOP publié à quatre jours du premier tour des élections législatives, 39% des sondés citent ce thème en premier, devant le pouvoir d’achat (29%) et l'immigration (10%).

Corsica Libera, meeting de campagne à Bastia : Hier soir dans les quartiers sud de Bastia, les candidats de Corsica Libera en lice dans la 1ère circonscription de Haute-Corse ont tenu une réunion publique. Les intervenants ont insisté sur un point majeur de leur programme, l'instauration d'une "citoyenneté corse".

Législatives, le parti du vote blanc : Plus de 2 millions d'électeurs auraient voté blanc lors de la dernière éléction présidentielle. Pour le scrutin à venir, dans la 2nde circonscription de Corse du Sud, Dominique Tonin présente sa candidature sous l'étiquette "parti du vote blanc".

2B, 1ère circonscription, l'enjeu de la campagne : Huit candidats sont en lice dans la circonscription de Bastia. Mais les regards sont plus particulièrement tournés sur trois d'entre eux. Le sortant UMP, Sauveur Gandolfi Scheit, Jean Zuccarelli pour le PS-PRG et Gilles Simeoni pour Femu a Corsica.

L'absence de parité aux élections législatives : Seules cinq candidates sont en lice sur l'ensemble des quatre circonscriptions de Corse. Les candidatures masculines restent largement majoritaires, au nombre de vingt-huit. Et dans deux circonscritpions il n'y a même aucune candidate.

Législatives, le 6ème canton d'Ajaccio : Objet de toutes les attentions de la part des candidats, ce secteur fait curieusement partie de la deuxième circonscription de Corse du Sud et non de la première. Le 6ème canton d'Ajaccio regroupe quelques 10 000 électeurs. Autant de voix qui intéressent grandement les six candidats.

Législatives, tractations politiques à gauche : La Gauche Autonomiste interpelle les candidats de Femu a Corsica. Vincent Carlotti, secrétaire fédéral du Parti Socialiste de Haute-Corse, leur a demandé de se positionner : Les nationalistes modérés rejoindront-ils ou non le groupe socialiste à l'Assemblée Nationale, en cas d'élection ?

Législatives, la 2ème circonscription de Haute-Corse : Dans la perspective des élections législatives prévues les 10 et 17 juin prochains, tour d'horizon de la deuxième circonscription de Haute-Corse. Six candidats dont le député sortant Paul Giacobbi se sont déclarés.

Législatives - 2A, coup d'envoi de la campagne : Dans la 1ere circonscription de Corse-du-Sud, les candidats UMP et Corsica Libera ont inauguré leurs permanences. Paul Leonetti pour les indépendantistes et Laurent Marcangelli pour la droite, ont rencontré leurs sympathisants à quelques mètres seulement les uns des autres. (04/05/2012)

Et retrouvez encore plus de reportages dans nos pages dédiées ci-dessous.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Les produits locaux, le futur de l’alimentation ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés