publicité

La commission de discipline saisie après les critiques du SC Bastia sur l'arbitrage

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a été saisie après les critiques du président de Bastia Pierre-Marie Geronimi, de l'entraîneur Ghislain Printant et du milieu Julian Palmieri, a annoncé la Fédération lundi dans un communiqué.

  • France 3 Corse avec AFP
  • Publié le 25/01/2016 | 19:16, mis à jour le 25/01/2016 | 20:23
© MaxPPP

© MaxPPP

"Le Conseil National de l'Ethique (CNE) a décidé de saisir la Commission de discipline de la LFP à la suite des déclarations de MM. Pierre-Marie Geronimi, Ghislain Printant et Julian Palmieri, dans le cadre de la rencontre Guingamp-Bastia" (22e journée de Ligue 1), a indiqué la Fédération française de football par voie de communiqué.

Bastia, actuellement 15e après 22 journées, a perdu sur un penalty concédé dans les derniers instants du match après un contact entre Palmieri et l'attaquant guingampais Jimmy Briand.

Une décision qui a occasionné quelques déclarations fracassantes, de Ghislain Printant estimant que "le monde politique du football français a su faire les choses en règle", au dirigeant bastiais selon qui l'arbitre "a en réalité fait ce qui lui était demandé de manière ouverte et sans se cacher", il "a offert la victoire à ceux qui le lui avaient tout simplement demandé".

Depuis le début de la saison, la commission de discipline de la LFP statue sur les violations de la Charte éthique du football alors que les manquements de cette nature étaient jusqu'à présent étudiés par le Conseil national de l'éthique de la FFF.
les + lus
les + partagés