publicité

Le président du SCB Pierre-Marie Geronimi, placé sous le statut de témoin assisté, ressort libre

Après avoir été entendu par le juge Thomas Meindl du pôle économique et financier de Bastia, le président du SCB Pierre-Marie Geronimi  a été placé sous le statut de témoin assisté. L'administrateur du club Alain Seghi également déféré devant le juge a, lui, était mis en examen.

  • France 3 Corse ViaStella
  • Publié le 17/03/2016 | 19:09, mis à jour le 21/03/2016 | 12:25
Pierre-Marie Geronimi en garde à vue © MAXPPP

© MAXPPP Pierre-Marie Geronimi en garde à vue

Pierre-Marie Geronimi, le président du Sporting Club de Bastia, ainsi qu'un membre du Conseil d'administration du club, Alain Seghi, avaient été placé en garde à vue jeudi 17 mars dans le cadre d'une enquête pour abus de biens sociaux et blanchiment d'argent. 

Après avoir été entendus pendant plusieurs heures par le juge Thomas Meindl du pôle économique et financier de Bastia, le président du SCB a été placé sous le statut de témoin assisté et est ressorti libre du bureau du juge, faute de charges suffisantes. Il n'est pas interdit de stade ni de gérer le Sporting Club de Bastia, comme l'avait requis le parquet.

Commentaire: Elsa Arnould
Pas de mise en examen pour Geronimi

En revanche, Alain Seghi, membre du conseil d'administration du SCB est mis en examen pour recel de blanchiment d'abus de biens sociaux
La justice reproche une rétro-commission dans un marché de 650 000 euros passé par le SCB pour l'achat de pelouse synthétique pour le terrain d'entraînement de Borgo avec une entreprise de l'Hérault considérée comme fictive. Dénoncées par un Tracfin, l'enquête du juge Thomas Mendel continue sur ces soupçons de malversations.

Terrain d'entraînement de Borgo, le 18 mars 2016. © Liz Raffier

© Liz Raffier Terrain d'entraînement de Borgo, le 18 mars 2016.

 

les + lus
les + partagés