Liste commune PCF-La France insoumise: une « tambouille » pour Jean-Luc Mélenchon

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, lors de l'université d'été du mouvement le 27 août 2017, à Marseille / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, lors de l'université d'été du mouvement le 27 août 2017, à Marseille / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Jean Luc Melenchon très critique à l'égard des discussions entre les représentants locaux de son parti avec ceux du Parti communiste en vue d'une éventuelle liste commune pour les Territoriales. Le leader de la "France Insoumise" parle de tambouille et ne soutient pas cette initiative.

Par A.A/France 3 Corse ViaStella

L’idylle n'aura pas duré longtemps. Dans un communiqué daté du 22 août, les sections corses du Parti communiste français et de la France insoumise, ont annoncé des discussions autour d'une éventuelle liste commune lors des élections territoriales de décembre prochain.

Les deux formations y ont justifié leur démarche : « Considérant que les différences programmatiques nationales (…) n’ont pas été considérées comme insurmontables (…) la définition d’une approche politique commune des  problématiques insulaires ne devrait pas poser trop de difficultés. »


Rassemblement PCF
Intervenants : Michel Stefani, Conseiller territorial PCF Reportage : LEONI Delphine ; Fiamma Marion ; Caruelle Elise.

« Méprisant »


Mais c’était sans compter sur le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui voit ce rapprochement d’un très mauvais œil. Dans un tweet il qualifie même cette action de « tambouille ».


Une déclaration à laquelle Michel Stefani, secrétaire régional du parti communiste, a immédiatement réagi. Il qualifie le positionnement de Jean-Luc Mélenchon  de « méprisant en premier lieu pour les représentants de la France insoumise en Corse ».

Il précise que le Parti communiste poursuivra sa démarche de rassemblement de la gauche. Son but : proposer une alternative à la politique de la majorité régionale nationaliste aussi bien qu’à celle du gouvernement.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Hôpital de Bonifacio : le STC réclame le départ du directeur

Près de chez vous

Les + Lus