Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Oreli, ce dispositif qui vient en aide aux victimes corses de la précarité énergétique

Oreli, ce dispositif qui vient en aide aux victimes corses de la précarité énergétique
Lucie Federzoni; Nicolas Puginier-Frediani, conseiller énergie CPIE-A Rinascita; Dominique Serra, entrepreneur; Marie-Dominique Paoli, responsable "Oreli" (Agence de l'urbanisme corse) - France 3 Corse ViaStella - Dominique Moret, Stéphane Agostini, Frédéric Guichard

Pour encourager les ménages à entreprendre des travaux d'isolation, l'Assemblée de Corse a voté en 2015 le dispositif Oréli. Cet outil permet à 200 foyers de bénéficier d'une aide pouvant atteindre 15.000 euros.

Par France 3 Corse ViaStella

Ne pas laisser refroidir la maison. Pour Lucie Federzoni à Corte, c’est un souci permanent. Dans cet ancien palier aménagé en habitation au milieu du siècle dernier, la cheminée ne suffit pas.

D’une autre époque, le compteur électrique tourne sur lui-même. Se chauffer, c’est un budget : « Comme vous voyez, il y a déjà la cheminée. Et après j’ai aussi de petits convecteurs. Je chauffe un petit peu avec les deux. Cela me permet d’avoir un petit peu de chaleur. Un petit peu de confort je dirais. Et en haut, je chauffe de temps en temps, pas toujours parce que ce sont de vieux convecteurs, ils consomment beaucoup d’énergie. Donc je fais attention, sinon les factures sont très élevées. »

Les chambres sont à l’étage. Ici, l’eau est parvenue à s’infiltrer. Le papier-peint en atteste raconte Lucie Federzoni : « il y a de l’humidité due aux intempéries, au toit qui est ancien. Les tuiles sont anciennes. Nous sommes entre deux rivières donc cela crée pas mal d’humidité et la maison n’est pas très bien isolée. »

Elle dresse l’inventaire des défaillances : faire isoler ce type de bâtiment engendrerait une dépense qui n’est pas dans les moyens de ses propriétaires. « Les fenêtres sont simples, il n’y a pas de double vitrage. Ce sont de fenêtres en bois et le bois ça travaille quand-même assez. C’est depuis quelques années que cela a été fait donc il y a quand-même de l’air qui passe. »

7 fois moins de consommation énergétique

La propriétaire a sollicité l’aide du programme Oreli comme Outil pour la rénovation énergétique du logement individuel. Un diagnostic a déjà été réalisé, et rendez-vous a été pris avec son conseiller.

« Il faut présenter la partie sur la façade sur laquelle on a pris en compte la problématique de la route. On va installer un enduit isolant qui aura pour rôle de faire une correction thermique. Et changer les vitrages pour du double vitrage en fenêtre bois », lui explique Nicolas Puginier-Frediani, conseiller énergie CPIE-A Rinascita.

Le montant des travaux à réaliser est encore à l’étude. En revanche, le gain en consommation d’électricité est déjà chiffré : « On va réduire au moins de 7 fois la consommation énergétique théorique de ce bâtiment. On parle d’une étiquette énergétique de presque un bâtiment neuf. Ce qui est un résultat extrêmement probant pour une maison qui a plus de 100 ans comme celle-ci ».

200 logements avant 2020

Les espaces info-énergie sont chargés de renseigner le public. Oreli est un programme expérimental financé par la collectivité territoriale de Corse. Il vise à réduire la précarité énergétique. Sont concernés les maisons individuelles en habitation principale d’avant 1990. Les aides peuvent aller jusqu’à 15.000 euros. 200 maisons seront rénovées d’ici 2020.

« Le projet Oreli vise essentiellement des rénovations qui sont globales. C’est-à-dire que l’on ne veut pas faire des travaux au coup par coup qui sont parfois mal maîtrisés par le particulier ou par les professionnels. On veut rénover de façon intelligente et pertinente le bâtiment », affirme Nicolas Puginier-Frediani.

Le but premier est de maîtriser la consommation d’électricité. Dans l’île, jusqu’au début des années 2010, l’augmentation était de 3 % par an. Désormais, la courbe s’est infléchie. La hausse est d’environ 1%. Cela reste élevé.

Transition énergétique

Pour les entreprises du bâtiment, l’enjeu est aussi économique. Une société installée à Ajaccio a créé une deuxième entité spécialisée dans l’isolation. Elle a obtenu le label RGE « Reconnu Garant de l’Environnement ».

« Oreli interviendra pour une personne qui est vraiment dans la démarche d’entreprendre des travaux lourds de rénovation énergétique. Ce n’est pas simplement changer son ballon d’eau chaude. Il faut un raisonnement global, avec l’isolation périphérique, avec la production d’eau chaude. L’idée c’est vraiment de mettre en avant la transition énergétique et je pense que ce sera un marché en devenir », précise Dominique Serra, entrepreneur.

Accompagner la transition énergétique, c’est l’un des buts de l’agence de l’urbanisme. Oreli n’est qu’un début. La PPE, la Prolongation Pluriannuelle de l’Energie a été votée par l’Assemblée de Corse. Elle prévoit une montée en charge après cette première marche.

« L’étape d’après sera de passer à la massification. Il faudra aller au-delà de 200 logements. Mais surtout, on pourra désormais être plus efficace dans la rénovation énergétique parce que l’expérimentation nous permettra de calibrer les dispositifs. Ceux techniques comme financiers. Donc les aides pourront être revues en fonction des ménages que l’on recrutera », développe Marie-Dominique Paoli, responsable "Oreli" à Agence de l'urbanisme corse.

Ce dispositif est cumulable avec d’autres comme les crédits d’impôts, les prêts à taux zéro ou les opérations d’amélioration de l’habitat. Pour les ménages à revenu modeste, cela peut être l’opportunité de réaliser une isolation sans rien débourser. A moyen terme, l’objectif de la PPE est de rénover 3.000 logements par an jusqu’en 2050.

Sur le même sujet

incidents Bastia-OL : Compte-rendu de l'audience du 15 mai

Près de chez vous

Les + Lus