Pro ou anti-référendum, la Catalogne sous pression

Le parlement Catalan a décidé d'organiser un référendum sur l'indépendance le 1er octobre prochain. Malgré l'opposition de Madrid, de nombreux élus catalans restent mobilisés et assurent qu'ils organiseront ce vote. 

Une affiche montre le "combat" entre, le premier ministre espagnol Mariano Rajoy (L) et le président du gouvernement catalan Carles Puigdemont.
Une affiche montre le "combat" entre, le premier ministre espagnol Mariano Rajoy (L) et le président du gouvernement catalan Carles Puigdemont. © Josep LAGO / AFP
Plusieurs centaines de personnes ont assisté dimanche à Madrid à une réunion de soutien au référendum interdit par la justice sur l'indépendance de la Catalogne le 1er octobre.

Depuis la convocation du référendum par le gouvernement indépendantiste catalan le 6 septembre, les institutions espagnoles ont multiplié les interdictions et actions visant à empêcher sa tenue, la justice l'ayant déclaré anticonstitutionnel.

"Liberté d'expression!" ; "Droit à décider!" ; "Nous n'avons pas peur!", ont scandé les participants dans la rue sous le regard de plusieurs policiers.

Malgré l'opposition de Madrid, le gouvernement catalan se montre déterminé à organiser le vote et à déclarer l'indépendance de la région si le oui l'emporte.

La société catalane est profondément divisée sur l'indépendance : lors des élections  régionales de septembre 2015, les listes indépendantistes avaient obtenu 47,8% des suffrages. Les partis non indépendantistes avaient obtenu quelque 51,7% des suffrages.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique catalogne société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter