publicité

Var: 2200 passagers bloqués dans deux TGV une partie de la nuit

Deux TGV ont été bloqués dans la nuit de samedi à dimanche vers Toulon. Des tirs de carabine sont l'origine de la coupure du réseau électrique, provoquant l'arrêt des trains à 22h30. Les passagers ont été acheminés dans la nuit et dimanche matin à Nice et Paris. La SNCF va porter plainte. 

  • Par Vanessa Koeppen
  • Publié le 15/06/2014 | 10:07, mis à jour le 15/06/2014 | 10:07
2200 personnes ont été bloquées près de Toulon dans la nuit de samedi à dimanche à bord de deux TGV,  l'un se rendant à Paris, l'autre à Nice, suite à une coupure de l'alimentation électrique, due vraisemblablement à un acte de malveillance (des tirs de carabine sur les installations d'alimentation électrique des caténaires).

La longue nuit des usagers

  • 22h30: l'alimentation électrique est coupée à bord de deux TGV à  proximité de Carnoules et Toulon. Heureusement, les trains ne s'arrêtent pas en pleine voie.  Grâce à l'élan, les rames continuent doucement, d'elles-mêmes,  jusqu'en gare, à Carnoules, pour l'une, à Toulon, pour l'autre. Là, les passagers sont pris en charge et se voient proposer collations et boissons. 
 
  • 3h40 du matin: le Paris-Nice entre en gare de Nice avec plus de 3 heures de retard. Il a pu être tracté par une locomotive diesel jusqu'à une portion électrifiée 7 km après Toulon, avant de reprendre une vitesse normale. 

  • dimanche dans la matinée: les passagers du Nice-Paris sont attendus gare de Lyon à Paris.  Dans la nuit, ils ont fait demi-tour vers Nice, où il leur a été proposé d'emprunter un TGV spécial affrété dans la nuit, ou de prendre le premier train du matin. 

Plainte et remboursement

La SNCF propose aux passagers lésés de leur rembourser le prix du billet à 200% (même lorsqu'il s'agit d'un billet théoriquement "non échangeable, non remboursable").
Par ailleurs, elle a annoncé son intention de porter plainte suite à cet acte de malveillance. 

 


les + lus

les + partagés