2 ans ferme pour avoir brûlé un chat à Nice

L'homme accusé d'avoir brûlé puis défenestré un chat la semaine dernière à Nice  a comparu devant le tribunal correctionnel  pour violences aggravées et actes de cruauté sur animal. Il a été condamné à 30 mois de prison dont 6 avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve.

  • Par Catherine Lioult
  • Publié le , mis à jour le
Cet après-midi, devant le Palais de Justice de Nice © Max PPP

© Max PPP Cet après-midi, devant le Palais de Justice de Nice

Devant le palais de justice, des représentants de la protection animale, horrifiés par le sort réservé la semaine dernière à un chat à Nice, incendié et jeté par une fenêtre du 7è étage.
Le tortionnaire présumé était jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nice  pour actes de cruauté sur animal. Il devait aussi répondre de violences sur sa compagne. Dans une salle d'audience bondée, le parquet avait requis une peine de deux ans de prison ferme plus  de six mois avec sursis en demandant une peine exemplaire. Le tribunal a statué et a suivi à la lettre les réquisitions du Parquet. L'homme incarcéré après sa garde à vue, reste donc en prison.
Il écope en outre de 6 mois de mise à l'épreuve, il lui est interdit d'entrer en contact avec sa compagne, propriétaire du chat.
A noter que 9 associations sur les 12 qui étaient représentées ont obtenu 300 euros de dommages et intérêts.

Le reportage de France 3 Nice:
2 ans ferme pour avoir brûlé un chat


Intervenants:
Alexandre Senkevic Voisin du couple
Sebastien Vétérinaire

L'actu de votre région en vidéo

Grève praticiens hospitaliers

Anesthésistes-réanimateurs, gériatres, gynécologues, urgentistes, psychiatres. étaient appelés à une grève "massive" lundi, pour réclamer au gouvernement l'application de mesures afin de rendre plus attractif l'exercice de la médecine à l'hôpital, qui souffre d'une pénurie de praticiens.

P. Varnier, B. Loth et B. Prou

Lire l'article
Les praticiens hospitaliers en grève
les + lus
les + partagés