publicité

Décret-plage: 8 restaurants de plage disparaîtront après la saison à Juan-les-Pins

Le décret-plage oblige les municipalités à laisser libres d'accès au moins 50 %des plages artificielles. A Juan les Pins, concrètement, 8 établissements de plage devront être démolis après l'été. La ville doit maintenant redistribuer les concessions restantes à des exploitants fébriles. 

  • V.K avec R.I
  • Publié le
© F3

© F3

A la fin de l'été, plusieurs établissements de plages disparaitront du paysage du bord de mer de Juan-les-Pins. 21 concessions sont arrivées à leur terme. Mais 12 seulement seront réattribuées dans la nouvelle délégation de service public.

8 plagistes vont perdre leur concession

A l'origine de ce changement, il ya un décret qui date de 2006. Il impose qu'au moins la moitié des plages artificielles soient libres d'accès au public.
8 plagistes de Juan-les-Pins vont perdre leur concession après la saison estivale. Les autres devront réinvestir dans de nouveaux projets.
La priorité pour l'Union des Métiers et de l'Industrie de l'Hôtellerie : faire en sorte qu'un maximum de plages soient réattribuées aux exploitants actuels.

En 2020, 80% des plages naturelles seront publiques

Les travaux de démolition et de construction devraient s'étaler sur un an et demi. Les nouveaux établissements de plages ne seront pas prêts pour l'été 2017. Et le décret de 2006 n'a pas fini de tout chambouler. En 2020, il faudra s'occuper des plages naturelles, très prisées des restaurateurs. 80% d'entre elles devront redevenir publiques.

8 plages en sursis à Juan-les-Pins

8 établissements de plage devront être démolis après l'été à Juan les Pins. Une décision de la Ville pour appliquer le « décret plage » qui oblige les municipalités à laisser libres d'accès au moins 50 % des plages artificielles. Une nouvelle délégation de service public sera proposée au prochain conseil municipal pour attribuer les concessions restantes.  -  F3 Côte d  -  R. Idres, E. Felix, C. Delannoy


Intervenants: 
Guilain Ferrari, gérant d'établissement de plage
Alain Palimiti, président branche plages de l'UMIH Juan les-Pins
Alain Julienne, directeur général adjoint mairie d'Antibes
  • u

    La "maison de la gare", inhabitée depuis 15 ans, est le premier bâtiment à être démoli aujourd'hui dans le cadre du réaménagement du quartier de la gare, véritable verrue dans le paysage laurentin. 

    Mis à jour le 18/02/2016
  • Le gouvernement monégasque présente son projet d'urbanisation en mer

    Le chef du gouvernement de la principauté monégasque, le ministre d'Etat Michel Roger, a présenté ce jeudi un projet d'urbanisation en mer qui devrait permettre à Monaco de gagner six hectares supplémentaires à l'horizon 2025, à l'anse du Portier.

    Mis à jour le 30/07/2015
  • La caserne Filley de Nice démolie pour laisser passer le tramway

    Un symbole de la présence militaire à Nice va disparaître. La caserne Filley, rue Ségurane, qui était occupée ces dernières années par l'armée de l'air, est en cours de démolition pour laisser la place à la future ligne de tramway. 

    Mis à jour le 27/07/2015
les + lus
les + partagés