publicité

La poutine, tradition du Comté de Nice

La pêche des alevins de sardines et d'anchois est très règlementée. Elle est autorisée du 1er mars au 15 mai. Le département des Alpes-Maritimes est désormais le seul à pratiquer cette pêche ancestrale.

  • Par Catherine Lioult
  • Publié le 23/03/2016 | 11:49, mis à jour le 23/03/2016 | 11:49
© France 3 Nice

© France 3 Nice

Sur le marché, elle se présente sous forme de filaments argentés, et il faut vivre dans les Alpes-Maritimes pour identifier la poutine.
Le prix de la vente au détail est imposé, 30 euros le kilo minimum. La pêche de ces alevins de sardines et d'anchois est contingentée pour la vente au détail, de façon à  permettre la reproduction de ces poissons.


La pêche de la poutine a lieu d'Antibes à Menton, au petit matin tous les jours sauf les dimanches et les lundis, avec des pointus. Les professionnels qui pratiquent cette pêche avec des filets très serrés se comptent sur les doigts de la main dans chaque commune. Sur le marché de Nice, Richard, poissonnier,  loue ce mets délicat avec enthousiasme.

Il y en a qui viennent du monde entier pour chercher ceci. Ils prennent l'avion, et ils viennent à Nice pour la poutine.

 

Un mets prisé par les restaurateurs

Jo Issautier, restaurateur niçois, cuisine cette poutine en beignets ou en omelette.

© France 3 Nice

© France 3 Nice


Certains la mangent également crue, un filet d'huile d'olive et un soupçon de citron. Un bonheur qui ne se déguste qu'à cette période de l'année, sans modération.

REPORTAGE : P.O CASABIANCA, J.SOFFER, L.BUYSE

Pêche à la poutine
INTERVENANTS: Richard, poissonnier à Nice, Jo Issautier, restaurateur



 

les + lus
les + partagés