publicité

La réaction des communautés harkis et pieds-noirs au voyage de François Hollande en Algérie: entre amertume et déception

Dans les Alpes-Maritimes, les milliers de rapatriés attendaient beaucoup du voyage du président de la République en Algérie. Le discours n'a pas étonné. Ils attendent toujours un geste fort de reconnaissance de leur souffrance. 

  • Par Olivier Le Creurer
  • Publié le , mis à jour le
François Hollande devant le parlement algérien

François Hollande devant le parlement algérien


Cinquante ans après l'indépendance de l'Algérie, François Hollande a reconnu solennellement jeudi à la tribune du Parlement algérien les "souffrances que la colonisation française" a infligées à ce pays, sans pour autant formuler les excuses de la France.
"Je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligé au peuple algérien (...), pendant 132 ans, l'Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal", a lancé le président français dans un discours historique devant les deux chambres du Parlement algérien réunies.
Dans les Alpes-maritimes, les communautés harkis et pieds noirs demandent à ce que leurs souffrance ne soient pas oubliées.
Réactions au discours de François Hollande

Reportage: C. Lioult, E. Jacquet et G. Giordano

 

  • Roubion, terre d'histoire gauloise

    En 2011, à l'occasion de repérages aériens en vue de travaux, avait été découvert un site gaulois dans le parc du Mercantour, au-dessus de Roubion. Cet été, une troisième campagne de fouilles par des archéologues sur ce site de la Tournerie.

    Mis à jour le 31/07/2016
  • Les rois de la petite reine sont au Musée de la carte Postale à Antibes

    Jusqu'au 30 juin, le musée de la carte postale à Antibes consacre une expo temporaire aux amoureux de la petite reine : le vélo. Mode de transport, objet de loisirs, discipline sportive, le vélo a fait l'objet de nombreuses petites cartes souvenirs amusantes, inoslites, historiques.

    Mis à jour le 27/05/2016
  • Nice fête les 71 ans de sa libération

    Il y a 71 ans, le 28 août 1944 Nice se libère des troupes allemandes. Nice devient la seule ville du sud-est à s'être libérée sans l'aide des Alliés. Les combats font 32 morts. Chaque année, un circuit de la mémoire est organisé, pour se souvenir du courage de ces héros.

    Mis à jour le 28/08/2015
les + lus