publicité

Macron: "attirer encore plus de touristes internationaux"

Emmanuel Macron est l'invité du journal ce mardi soir (interview enregistrée en début d'après-midi). Le Ministre de l'Économie souhaite développer le potentiel économique de la Côte d'Azur grâce aux zones touristiques internationales et la privatisation de l'aéroport Nice Côte d'Azur

  • Par Olivier Le Creurer
  • Publié le 15/03/2016 | 17:52, mis à jour le 15/03/2016 | 17:52
Emmanuel Macron est l'invité d'Olivier Orsini dans le 19/20.

Emmanuel Macron est l'invité d'Olivier Orsini dans le 19/20.

Promouvoir les ZTI

Le ministre de l'économie veut s'appuyer sur la promotion des zones touristiques internationales (qui offrent la possibilité aux commerçants qui le souhaitent d'ouvrir s'ils le souhaitent jusqu'à minuit et le dimanche) pour développer le potentiel économique de la région. Dans les Alpes-Maritimes, quatre communes bénéficient de ce classement: Cannes, Nice, St-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-mer. Antibes devrait les rejoindre très prochainement. Emmanuel Macron en a fait l'annonce au député-maire Jean Leonetti ce mardi matin au MIPIM.

Privatisation de l'aéroport Nice Côte d'Azur

"L'objectif est de permettre d'attirer encore plus de touristes internationaux." "L'Etat n'est pas un bon investisseur, pas un bon actionnaire pour un aéroport. Nous n'avons pas besoin d'être actionnaire pour réguler les aéroports. Nous cherchons un investisseur qui va nous racheter notre part pour que nous puissions réinvestir cet argent ailleurs à de meilleurs effets et surtout que cet investisseur accompagne le développement du territoire."

L'État veut céder la totalité des 60% qu'il détient dans la société gestionnaire de l'aéroport et "les candidats à l'acquisition pourront se faire connaître dans les conditions prévues au cahier des charges" jusqu'au 24 mars, La vente des parts de l'Etat dans l'aéroport Nice Côte d'Azur pourrait rapporter 900 millions à un milliard d'euros. 

L'interview d'Emmanuel Macron

Interview dans le 19/20 du Ministre de l'Économie et des Finances, Emmanuel Macron


Loi travail:  "il faut aller plus loin, c'est faisable"

Concernant le projet de loi sur le travail, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a estimé mardi que la version revue était "un bon texte", tout en jugeant qu' il fallait "aller plus loin": "Je pense que c'est faisable". Le compromis permet de d'"avancer de manière utile aujourd'hui et de continuer à préparer les décisions utiles de demain", a-t-il ajouté.

Auparavant, M. Macron avait indiqué ne "pas être dans la déploration". "Avance-t-on aussi loin qu'on l'avait voulu? D'évidence non. Mais je pense que c'est un texte important qui va permettre de vraies avancées". Le ministre s'est notamment réjoui que "la reforme du licenciement économique (soit)  préservée" et du fait qu'elle allait "permettre d'aligner la France sur le droit de l'Union européenne".

les + lus
les + partagés