publicité

Marchés publics Menton : Perquisition de la PJ de Nice chez Guillaume Peltier (Exclusivité France3 Côte d'Azur)

Une perquisition est en cours au domicile de Guillaume Peltier, vice-président démissionnaire de l'UMP, à Neung-sur-Beuvron dans le département du Loir-et-Cher. Cette perquisition s'inscrit dans le cadre de l'enquête sur une affaire de favoritisme dans l'attribution de marchés publics à Menton.

  • Yves Lebaratoux et Didier Brignand
  • Publié le , mis à jour le
Domicile de Guillaume Peltier à Neung-sur-Beuvron (Loir-et-Cher) © Photo : Didier Brignand

© Photo : Didier Brignand Domicile de Guillaume Peltier à Neung-sur-Beuvron (Loir-et-Cher)

La division économique et financière de la police judiciaire de Nice effectue une perquisition au domicile de Guillaume Peltier, vice-président démissionnaire de l'UMP.

© Photo : Didier Brignand

© Photo : Didier Brignand


Cette perquisition s'inscrit dans le cadre de l'enquête sur une affaire de délit de favoritisme et prise illégale d'intérêts présumés, lors de l'attribution de marchés publics à Menton.
La Ville de Menton a en effet passé, en 2012, 2 contrats, contrats portant sur la réalisation d'un sondage et l'évaluation des politiques municipales, contrats d'un montant légèrement inférieur à 15000 euros (Seuil maximal au-delà duquel un appel d'offres est obligatoire). 
Les policiers enquêtent sur des soupçons de favoritisme dans l'attribution de ces marchés publics qui impliquerait la société Bygmalion et celle de Guillaume Peltier, Com1+.

© IP3 PRESS/MAXPPP

© IP3 PRESS/MAXPPP


En décembre 2012, Anticor 06 avait déposé plainte contre le député-maire UMP de Menton, Jean-Claude Guibal, pour "délit de favoritisme".

© France3 Côte d'Azur

© France3 Côte d'Azur


L’association anticorruption s’interrogeait sur ces missions confiées par la Ville, sans mise en concurrence, à la société dirigée par l’UMP Guillaume Peltier et l’autre par un proche de Jean-François Copé, Bastien Millot. "Le marché aurait été fractionné, saucissonné pour ne pas dépasser le seuil des 15 000 euros".
L'enquête implique donc la société de Guillaume Peltier, Com1+, mais aussi Bygmalion, récemment au coeur de la polémique après les révélations sur les facturations de prestations à l'UMP plutôt qu'aux comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

Revoir le reportage sur la plainte d'Anticor 06 contre le député-maire UMP de Menton : Jean-Claude Guibal en décembre 2012 :

Plainte Anticor 06


les + lus