publicité

Alerte résultats examens
M'alerter dès que les résultats seront publiés !

Dernière diffusion de Signes du Toro de juin demain à 10 h 15

Pour le plaisir de revoir ou pour ceux qui n'était pas devant leur télé dimanche, dernière séances de Signes du Toro de juin avec des moments marquants des Ferias  de mai à Vic Fezensac et à  Nîmes,   Lilian Ferrani vu par son apoderado Augustín Losada et Zocato qui raconte... 
Mis à jour aujourd'hui à 18h53

Signes du Toro de juin, c'est dimanche à 10h40

Dernier mag de la saison, avec des moments marquants des Ferias  de mai à Vic Fezensac et à  Nîmes,   Lilian Ferrani vu par son apoderado Augustín Losada et Zocato qui raconte... C'est dimanche 21 juin, à 10 h 40.
Mis à jour le 18/06/2015

Rediffusion de Signes du Toro n°86, jeudi 18 juin à 10 h 15

Pour ceux qui n'ont pas pu regarder l'émission du mois de mai ou pour le plaisir de la revoir,  seconde chance demain à 10 h 15...
Publié le 17/06/2015

Les " bleus" à J-10

Par ordre d'ancienneté le trio tricolore du cartel du samedi 20 juin à Istres est composé de Denis Loré, Jean-Baptiste Jalabert "Juan Bautista" et Thomas Joubert. En attendant ce paseo, voici un reportage consacré aux deux revenants: Denis et Thomas.

Mis à jour le 10/06/2015

Le Prince des Andes

Son alternative est prévue à la feria des vendanges de Nîmes en Septembre. Tout le monde parle que de ce "conquistador" péruvien qui pourrait devenir le successeur de César Rincon comme idole de l'Amérique du Sud. Hier, à Captieux, Andrés Roca Rey a confirmé être le "Prince des Andes" et vite Roi.

Mis à jour le 08/06/2015

La corrida de Mauguio : reseña et résumé video

El Pana, tour à tour burlesque, pathétique et dramatique; Juan Bautista, à l'aise "como en el patio de su casa" (comme à la maison); Salvador Vega, fin et malchanceux. Les nobles toros de Jalabert ont rencontré trois toreros très différents ce dimanche à Mauguio. 

Mis à jour le 08/06/2015

Le Cid à Madrid : chronique d'une déroute annoncée

Des applaudissements au début pour saluer "le geste". 6 Victorino pour un seul homme, ce n'est pas rien! Et des sifflets 1h45  après, à la fin du spectacle. Entre les deux? Rien justement. Des toros détestables, un torero à la dérive. Revue de presse en forme de chronique d'une déroute annoncée.

Mis à jour le 06/06/2015

Madrid, corrida d'Adolfo. Escribano, 4 naturelles et un triomphe

Baratero, le dernier Adolfo de l'après-midi, chargeait avec une viloence redoutable. Manolo Escribano, mis en danger aux banderilles, a su être patient. Il ne s'est jamais découragé. Et il a fini par donner à ce toro de grande caste 4 naturelles de grande valeur.

Mis à jour le 05/06/2015

Madrid et Castella : idylliques statistiques

Sebastien Castella fera tout à l'heure le dernier de ses trois paseíllos de la Feria de San Isidro 2015. Pour la première fois de sa carrière, il s'attaque aux toros d'Adolfo Martín. C'est un défi majeur pour le torero français qui vit incontestablement en 2015 sa meilleure saison.

Mis à jour le 04/06/2015

Pages