publicité

Alerte résultats examens
M'alerter dès que les résultats seront publiés !

home/faits divers/décès/décès de nourrissons

En décembre 2013, trois nourrissons sont morts à l'hôpital de Chambéry victimes des poches alimentaires.

Nourrissons de Chambéry: la bactérie identifiée

"Rouxiella chamberiensis", une bactérie jusqu'à présent inconnue vient d'être identifiée par les chercheurs de l'Institut Pasteur. Elle est responsable de la mort de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry en décembre 2013 et de l'infection d'un quatrième sauvé in extremis.

Mis à jour le 18/03/2015

Affaire Marette : le pharmacien de Courseulles attend d'être blanchi

En décembre 2013, trois bébés étaient décédés à l'hôpital de Chambéry après avoir été alimentés avec des poches de nutrition. Leurs décès avaient été imputés à une infection due à un germe rare retrouvé dans des poches fabriquées par le laboratoire Marette situé à Courseulles sur mer. 

Mis à jour le 06/02/2015

Les poches de nutrition hors de cause selon le ministère de la santé

Les poches de nutrition ont été pour l'instant mises hors de cause par les investigations sur le décès récent de deux jeunes enfants, qui avaient été alimentés avec des poches provenant d'un même fabricant, a annoncé mercredi soir le ministère de la Santé.

Mis à jour le 05/02/2015

Un nourisson meurt le 29 janvier après avoir reçu une poche nutritive

L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé vient de publier un communiqué de presse. Selon ce document, un nourrisson serait mort le 29 janvier 2015 suite "à l'administration d'une poche de nutrition parentérale du même lot" que l'enfant de 2 ans.

Mis à jour le 05/02/2015

CHU: un enfant est-il mort à cause de la poche pédiatrique Fasonut?

Nos confrères du Canard Enchaîné révèlent dans leur édition une enquête en cours à l'hôpital de Caen. Un enfant de 2 ans est décédé le 24 janvier dernier. Or il avait reçu une poche de nutrition Fasonut la veille. L'agence nationale de sécurité du médicament a procédé au rappel du lot.

Mis à jour le 04/02/2015

laboratoire Marette: 6 mois de suspension supplémentaire

Le fabricant de poches d'alimentation pour nourrissons de Courseulles sur Mer est de nouveau suspendu pour une durée de 6 mois.

Mis à jour le 09/04/2014

Bébés morts à Chambéry: l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament a-t-elle bien joué son rôle?

À lire sur France 3 Alpes - L'affaire des bébés décédés à l'hôpital de Chambéry a mis en lumière le rôle de l'ANSM. Comment a-t-elle agi dans ce dossier ? Quel rôle a-t-elle eu dans la  suspension du laboratoire bas-normand Marette de Courseulles-sur-mer ? Réponse avec ce retour global sur l'affaire. 
Publié le 12/02/2014

Poches contaminées : Marette met en cause l'hôpital de Chambéry

Désigné, avant même la fin de l'enquête, par Marisol Touraine comme responsable des décès de nourrissons de Chambéry, le laboratoire Marette de Courseulles-sur-mer (Calvados) contre-attaque et met en cause l'hôpital savoyard.

Mis à jour le 06/02/2014

Bébés de Chambéry : le laboratoire Marette conteste "l'accident" de production

Le laboratoire Marette de Courseulles-sur-mer a réagi ce vendredi après-midi après les propos de la ministre de la santé qui le mettent en cause dans l'affaire des nourissons décédés à l'hôpital de Chambéry. 

Mis à jour le 06/02/2014

Bébés de Chambéry : un "accident" au laboratoire Marette, selon M.Touraine

Selon la Ministre de la Santé Marisol Touraine, qui tenait une conférence de presse ce vendredi matin, l'hypothèse la plus probable dans la mort des bébés à l'hôpital de Chambéry, est un "accident de production isolé" sur le site du laboratoire Marette de Courseulles sur mer.

Mis à jour le 06/02/2014

Pages

suivez-nous

publicité