publicité

Frasne : collège occupé pour sauver les classes bilangues

A midi, le collège de Frasne, dans le Haut-Doubs, devrait être occupé par les parents d'élèves. Ils se plaignent de la différence de traitement entre collèges des villes et collèges des champs... Ils veulent une rénovation et des classes bilangues.

  • Par Catherine Eme-Ziri
  • Publié le 29/01/2016 | 10:24, mis à jour le 29/01/2016 | 17:17
Le collège de Frasne, Doubs, où la mobilisation des parents d'élèves s'organise © Fabienne Le Moing

© Fabienne Le Moing Le collège de Frasne, Doubs, où la mobilisation des parents d'élèves s'organise

Plus suffisament d'argent pour rénover l'établissement et suppression des classes bilangues : pour les parents d'élèves du collège de Frasne, la coupe est pleine.
Localement, déjà, ils se plaignent du conseil départemental : des travaux étaient envisagés mais la nouvelle majorité, selon eux, n'a plus le budget pour les effectuer. "Le collège a plus de 40 ans et n'a jamais été restructuré" affirme leur communiqué de presse.
De plus, si les classes bilangues sont rétablies dans 100 % des collèges parisiens, celui de Frasne n'en bénéficie pas. 

Le collège de Frasne a été construit en 1971. Il accueille 361 élèves répartis dans 15 classes. Il y a dix ans, des préfabriqués ont été installés. En juillet dernier, un nouveau préfabriqué a été nécessaire pour la demi-pension. De nombreux élèves mangent sur place : ils viennent, en effet, de Bonnevaux, Levier, Arc-sous-Montenot ou encore Bulle...
Les collèges publics les plus proches sont situés à Pontarlier, Nozeroy ou Mouthe...
L'interview de Emmanuelle Pierre, Présidente de l'association des parents d'élèves du collège de Frasne :
Frasne, itw maman d'élève
Les images du collège :
Collège de Frasne



Voici le communiqué du conseil départemental concernant la rénovation demandée par les parents d'élèves :

"La restructuration du collège est toujours inscrite dans le programme pluriannuel d’investissement des collèges. Dans la mesure où les aménagement et la réfection des locaux s’avèrent justifiés, la Présidente du Département Christine Bouquin s’est engagée, par courrier en date du 21 janvier 2016 adressé au Principal du collège, Eric Laplaza, à proposer à l’assemblée départementale de prioriser la restructuration du collège dans le phasage pluriannuel qui sera déterminé lors de la session de l’assemblée plénière des 21, 22 et 23 mars prochains.

Par ailleurs, sans attendre le démarrage de la restructuration, il sera procédé dans le courant de l’année 2016 à certains travaux visant à :
- remédier au défaut d’isolation phonique des locaux, notamment dans le préau fermé et la salle des permanences,
- améliorer les conditions d’accueil des élèves sous le préau et la ventilation des sanitaires attenants,
- traiter la fuite sur la noue du préau,
- permettre la fermeture du portail d’entrée dans le cadre de la mise en œuvre du renforcement du Plan Vigipirate.
"

les + lus
les + partagés