publicité

La Transjurassienne arrivera-t-elle jusqu'à Bois d'Amont ?

Les prévisions météo ne sont pas bonnes. La course pourrait changer à nouveau de parcours de repli. Rien n'est officiel encore. Le tracé pourrait être ramené à une quarantaine de kilomètres entre Lamoura et La Darbella. 

  • Sophie Courageot & Pascal Sulocha & Jacques Paté
  • Publié le , mis à jour le
© Webcam du Golf du Rochat - Les Rousses en direction de Bois d'Amont

© Webcam du Golf du Rochat - Les Rousses en direction de Bois d'Amont

Arrivée à Bois d'Amont. Le scénario est remis en cause. L'enneigement à Bois d'Amont a souffert des chutes de pluie de ces dernières heures. Et surtout, les prévisions de Météo France ne laissent rien inaugurer de bon. Quelques flocons devraient tomber cette nuit et demain sur le Haut-Jura. Ensuite, la pluie est de retour vendredi, et les températures resteront positives jusqu'à dimanche. Le pire des scénarios dans cet hiver qui n'en a pas le visage !

C'est le pire des scénarios, on cherche des solutions"

explique Hervé Balland, président de Trans'Organisation

La Transjurassienne pourrait se replier sur le secteur du Massacre, habituelle réserve de neige du secteur. Les organisateurs étaient en réunion en Préfecture cet après-midi. 

La web cam de la station des Rousses sur le site nordique de La Darbella © Station des Rousses

© Station des Rousses La web cam de la station des Rousses sur le site nordique de La Darbella


Le parcours de repli n°4 bis ?

Selon nos informations, un tracé de repli pourrait atteindre 45 kilomètres si la course est autorisée à emprunter une zone protégée dans la forêt du Massacre.
Si ce n'est pas le cas, la course pourrait avoisiner la distance de 39 kilomètres avec un passage inédit par la combe de la sambine.

C'est l'un des parcours déposés par les organisateurs en Préfecture. La course pourrait se replier sur ce scénario. Attention : Tracé non officiel encore. 

© Trans'Organisation

© Trans'Organisation



Y a-t-il encore un risque d’annulation ?

Restons prudents. Car quand on scrute les webcams de la station des Rousses, on voit bien que la neige fond à vue d’œil.
Pour faire passer 4000 skieurs sur le parcours, il faudra aux traceurs réaliser un énorme travail sur le terrain ces prochaines heures
Le temps s’améliore demain et jeudi. Mais il pleut à nouveau vendredi sur le Haut-Jura
L’ennemi des Transjurassiens, ce n’est ni le froid, ni le blizzard cette année, mais l’eau.
Quel scénario sera retenu ? Patience encore, les organisateurs feront un nouveau point dans les prochaines heures. Avant une décision finale d'ici vendredi nous dit-on. 

Sur leur page Facebook, les organiteurs communiquent ce soir

Nous pouvons vous assurer que nous faisons le maximum pour faire cette Transju', et elle sera belle !

Nous subissons nous aussi la météo -comme chacun peut le constater de sa porte-, alors tous nos clubs et nos bénévoles, Doubs, Jura et Suisse confondus, sont plus que jamais mobilisés dans un esprit de cohésion pour parer à toutes les éventualités. Nous déplorons cet hiver que d'autres longues distances en Europe ont déjà été annulées, ou ont proposé des parcours réduits, et parfois même très très réduits. Nous, nous voulons maintenir notre course, et avec le plus long parcours possible."
conclut le bref communiqué.

Suivez l'actualité de a course sur notre page spéciale TRANSJURASSIENNE



L'actu de votre région en vidéo

Abéo, de Rioz à Rio

C'est une entreprise de Haute-Saône qui a fourni les JO en matériel technique pour la gymnastique et le basket. Intervenants Benjamin Membrey, salarié, Olivier Estèves, Président groupe ABEO et Jean-Baptiste Frenois, directeur de production. Reportage C. Schulbaume t JS Maurice.

Lire l'article
L'effet JO pour Abéo
les + lus
publicité
Vos JTLe 12/13Le 19/20
les chronos en direct
#Transjurassienne
tous les sports