Pourquoi y a-t-il un malaise à La Poste ?

Lors des trois dernières années en France, neuf facteurs se seraient suicidés. Parmi eux, Charles Griffond, postier dans le Haut-Doubs pendant 34 ans. Nos confrères Emmanuel Rivallain et David Martin ont rencontré l'un des fils de ce facteur très investi dans son métier.

  • A.G et I.B
  • Publié le , mis à jour le
Avant de se donner la mort, le Franc-Comtois avait laissé une lettre dénonçant la détérioration de ses conditions de travail et des relations au sein de l'entreprise. 
Charles Griffond

Charles Griffond


La poste est une entreprise en pleine mutation. Le nombre de postiers diminue en raison de la chute du volume des courriers. Cependant, les postiers estiment que leur charge de travail s'alourdit. En Franche-Comté, La Poste prévoit de fermer les deux tiers de ses bureaux soit près de 130 sur 195 bureaux. Une grande partie de ces sites pourraient être intégrés aux mairies ou bureaux de presse ou encore des magasins. 

Dans un rapport paru en mai 2016, la Cour des comptes souligne que cette baisse de l'activité de La Poste «va rendre le coût du réseau de moins en moins soutenable pour l'entreprise».
Pour faire face à cette baisse d'activité, toujours selon la Cour des comptes, l'entreprise recourt de plus en plus aux "facteurs-guichetiers" : des personnes employées à la fois sur la distribution de courrier et aux guichets. 
La poste va-t-elle se trouver dans l'oeil du cyclone comme France Telecom il y a quelques années ?  En 2008 et 2009 , une vague de suicides avaient lieu chez France Telecom. Dans un passé maintenant lointain, France Telecom et La Poste formaient une seule même entité : les PTT.  Aujourd'hui, ces deux entreprises doivent faire face au monde concurrentiel. Une adaptation délicate en termes de ressources humaines. 

Malaise à la Poste

Avec Pierre Griffond Fils de Charles Griffond, Eddy Talbot Sud-PTT,Bruno Maréchal Directeur régional de la Poste,Jean Ratel CGT PTT. Reportage E.Rivallain, D.Colle, D.Martin, T.Chauffour et M.Blanc



  • Des fonctionnaires des impôts manifestent contre la fermeture de trésoreries dans le Doubs

    Les trésoreries d'Amancey et du Russey doivent fermer le 1er janvier 2017 et celle de Sochaux en septembre de l'année prochaine. Des fermetures dénoncées par le syndicat Solidaires Finances Publiques. Des militants ont distribué des tracts ce matin devant le centre des impôts de Chamars à Besançon.

    Mis à jour aujourd'hui à 11h26
  • Des artisans et des commerçants vont camper devant les bureaux du RSI

    Partis de Lure tôt ce matin, des artisans et des commerçants ont organisé une opération escargot jusqu'aux bureaux du RSI de Besançon en passant pour Vesoul pour dénoncer le "dysfonctionnement et l'opacité" du Régime Social des Indépendants.  Les manifestants veulent même camper sur place.

    Mis à jour aujourd'hui à 16h51
  • Entreprise Logo à Morez : des salariés inquiets

    Inquiets sur leur avenir, les 180 salariés de l'entreprise Logo à Morez ont manifesté ce midi sur le parking de leur usine. Ils espèrent encore que Tag Heuer va changer d'avis et prolonger son contrat avec les Jurassiens au-delà de 2018. 

    Mis à jour le 23/09/2016

L'actu de votre région en vidéo

PSA supprimera 2000 postes dans ses usines en 2017

Réactions à l'usine de Sochaux dans le Doubs. Avec des salariés, et Patrick Poirot, délégué CGT - Pascal Pavillard, délégué FO. Reportage E.Rivallain et JS Maurice.

Lire l'article
2000 postes supprimés l'an prochain dans les usines de PSA
les + lus
les + partagés