La maladie de Lyme, une question de santé publique

Cette pathologie transmise par les tiques toucherait chaque année plusieurs milliers de personnes en Alsace. C'est la région de France la plus concernée. La prévention est donc nécessaire d'autant que les tiques véhiculent d'autres pathologies encore mal connue.

Par Denis Becker

 / © Sur le terrain au moins 150 jours par an au contact des tiques en permanence.
Bûcherons et sylviculteurs connaissent bien ce parasite. Présent en masse dans certains secteurs, les morsures sont fréquentes, la maladie de Lyme est un risque avec lequel il faut bien vivre.
Profession exposée, prévention indispensable. Les bûcherons sont en général bien équipés mais n'évitent pas une morsure de temps à autre.



Pour contracter la maladie tout dépend du caractère infectant de chaque bestiole. Quelques cas de maladie de Lyme chaque année chez les professionnels de la forêt, des milliers chez les simples promeneurs.
 / © L'Alsace est la région la plus touchée. Les morsures de tiques sont aujourd'hui considérées comme une question de santé publique. Pour le grand public, le prévention se met peu à peu en place. Mais on ne sait pas tout sur les conséquences des morsures de tiques. Les statistiques récentes font défaut et de nouvelles pathologies apparaissent comme la méningo-encéphalite à tique, virus qui toucherait une dizaine d'Alsaciens chaque année.



La maladie de Lyme, une question de santé publique

Sur le même sujet

Laurent Baheux présente « 50 nuances de lion » au festival de photo de Montier-en-Der

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne