Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Voter à 16 ans, dans le Bade-Wurtemberg, c'est possible

Le 25 mai 2014, les électeurs du Bade-Wurtemberg renouvelleront les conseils municipaux. Les jeunes âgés de 16 ans sont aussi appelés à voter, et pour les sensibiliser à l'importance de leur vote, de nombreuses initiatives ont vu le jour, à Stuttgart par exemple.

Par Yvonne Roehrig

Donne ton grain de sel!

Ce jour-là, devant un lycée de la banlieue de Stuttgart, un vieux bus scolaire jaune à banquettes rouges attend les élèves des classes de première et de terminale du lycée Geschwister Scholl. Des bénévoles de l’association des jeunes de la ville les y accueillent pour leur parler de leur tout nouveau droit de vote. Ensemble, ils passent une heure à discuter, jouer, tester leurs connaissances et à s’initier à l’exercice d’un droit fondamental, celui de désigner les représentants du peuple dans une assemblée… Le conseil municipal en l’occurrence.
«Donne ton grain de sel», c’est le slogan de cette campagne : «Le Bade-Wurtemberg a décidé du droit de vote à partir de 16 ans pour les élections municipales. C’est comme ça, même si certains estiment que 16 ans, c’est trop jeune », explique Heval Demirdögen. 

Donne ton grain de sel !

 / ©

Heval est l’un des responsables du programme d’information sur le droit de vote à 16 ans de l’association en charge du travail avec les jeunes de la Ville de Stuttgart, le Stadtjugendring Stuttgart e.V. « Notre projet s’appelle «Wahllotsen on Tour», c'est-à-dire «guides sur la route », puisque nous nous déplaçons d’école en école, à la demande, pour informer les jeunes concernés par le vote sur l’exercice de ce nouveau droit».
Des jeunes qui ont 16 et 17 ans, la loi allemande les autorise à boire de la bière, ils peuvent se marier avec l’autorisation de leurs parents.Depuis quelques mois, dans le Bade-Wurtemberg comme dans sept autres états de la fédération allemande, ils ont le droit de voter aux élections municipales. Leurs premiers pas, ce sera le 25 mai qu’ils les feront dans l’exercice actif de ce droit de vote. «Je me sens mûr», témoigne Hannes, 16 ans et élève au Geschwister Scholl Gymnasium, «et informé maintenant ! ». A ses côtés, Katarzyna ajoute : «Nous avons les idées au moins aussi claire que certaines personnes âgées, un peu hors du coup, auxquelles personne ne va refuser le droit de vote !».

8% des électeurs ont moins de 23 ans à Stuttgart


Dans le Bade-Wurtemberg, 200 000 jeunes comme Hannes et Katarzina sont appelés aux urnes pour les élections communales en mai ; ils seront 8000 à Stuttgart, où les moins de 23 ans représenteront 8% des électeurs : c’est pour eux l’occasion de s’exprimer, dans un pays où l’électorat est vieillissant.
Et ils sont bien préparés : au lycée, en cours d’instruction civique, on leur parle de l’exercice actif du droit de vote; ils s’exercent au débat, à la controverse, la réflexion sur la politique… Sur la chose commune. «Nos élèves discutent beaucoup, le cours d’éducation civique est très populaire parce qu’on peut s’y exprimer. Nous sommes fiers de nos élèves, qui apprennent à développer une idée, et à l’exprimer», explique Eva Leistner, professeur d’éducation civique au lycée Geschwister Scholl. «La politique les intéresse, mais nous leur devons aussi leur donner les clés pour être des citoyens actifs ! ». Le vote à 16 ans, de plus en plus de Länder allemands s'y mettent, limitant ce droit aux élections municipales: en 1996, la Basse-Saxe était pionnière, ont suivi ensuite le Brandebourg, Brême, le Mecklenburg-Vorpommern, la Saxe-Anhalt, le Schleswig-Holstein et, depuis l'année dernière, le Bade-Wurtemberg.
Tarifs des transports en commun, offre culturelle et sportive, sécurité dans la ville ou encore cadre de vie : les politiques communales sont proches de ces jeunes, qui pourront activement peser sur elles via leur bulletin de vote ; une manière pragmatique de les amener à la politique, et de lutter contre l’abstention des jeunes électeurs. Dans le Bade-Wurtemberg, en 2013, 41% des moins de 30 ans s’étaient abstenus lors des élections régionales.

Sur le même sujet

L’aire d'accueil des gens du voyage de la Prayelle à Sedan fermé pour travaux

Près de chez vous

Les + Lus