“Trop tôt pour mourir”, ou les deux premiers morts de la guerre 14-18

Le Strasbourgeois Lionel Courtot signe "Trop tôt pour mourir", une pièce de théâtre qui raconte l'histoire des 2 premiers soldats morts lors de la 1ère guerre mondiale, l'un français, l'autre allemand.

Par Claire Peyrot

Après avoir abordé l’Occupation avec le spectacle «Le Champ de l’Oubli» puis la Réconciliation dans la pièce "Le Traité, célébration de l’amitié francoallemande", l’Atelier du Premier Acte s’intéresse aujourd’hui aux débuts de la Grande Guerre dans une pièce ayant obtenue le label du centenaire de la Première Guerre Mondiale du Ministère de la Culture. "Trop tôt pour mourir"  plonge le public dans l’intimité de deux jeunes hommes devenus des héros, des martyrs et des exemples pour toute une génération. Protagonistes involontaires d’un drame historique quasi romanesque, ils deviennent bien malgré eux le symbole du destin commun des deux nations. Ainsi, le caporal Peugeot et le sous-lieutenant Mayer retrouvent l’espace d’un instant les chemins de la Mémoire, où quel que soit le destin, il demeure toujours «Trop tôt pour mourir»

La pièce sera présentée au public en fin de semaine au PréO à Oberhausbergen.

Trop Tôt Pour Mourir, Compagne l'Atelier du Premier Acte
Vendredi 19 Septembre à 20h30
Samedi 20 Septembre 2014 - 20h30
Dimanche 21 Septembre 2014 - 17h00

Trop tôt pour mourir
Le reportage d'A. Bucur, G. Bertrand et L. Guigues. Interviews de Lionel Courtot, Metteur en scène, Maxime Pacaud et Philippe Hurlet, Comédiens

 

Sur le même sujet

Salon de l'agriculture

Près de chez vous

Les + Lus