Affaire Grégory : les époux Jacob sont-ils les ravisseurs ?

"Les deux mis en examen (ndlr: grand-oncle et grand-tante de la victime) ont nié en l'état toute participation aux faits reprochés", a déclaré Jean-Jacques Bosc, vendredi en conférence de presse. / © France 3 Bourgogne
"Les deux mis en examen (ndlr: grand-oncle et grand-tante de la victime) ont nié en l'état toute participation aux faits reprochés", a déclaré Jean-Jacques Bosc, vendredi en conférence de presse. / © France 3 Bourgogne

Après 48 heures de garde à vue, le grand oncle et la grande-tante de Grégory sont mis en examen par le parquet de Dijon pour "enlèvement et séquestration suivie de mort". Sont-ils les ravisseurs du petit garçon?

Par Marine Schneider

L'annonce du procureur Jean-Jacques Bosc à 17 heures ce vendredi relance une affaire inélucidé depuis 32 ans. Il rappelle aujourd'hui que l'enquête recherche activement les ravisseurs de Grégory, décédé suite à son enlèvement. 

Aujourd'hui je ne peux pas vous dire qui a tué Grégory mais il y a de quoi s'interroger sur leur participation [à cet enlèvement] toute présomption d'innoncence gardée.  

lance le procureur.

 

Aucun alibi, détention provisoire et présomption d'innocence ?


  • Les époux Jacob "nient toute participations aux faits reprochés". Ils sont restés très mutiques durant leur mise en examen mais ne présentent pas d'alibi qui les protège de cet acte.

  • Le corbeau est un homme et une femme. L'analyse graphologique ainsi que les appels indiquent que le corbeau est double. Ces éléments ajoutés à l'enlèvement de Grégory et la lettre de revendication du meurtre sont "indissociables" d'après le procureur. 

  • Placés séparément en détention provisoire : la présidente de la chambre d'instruction a décidé de la mise en examen et de l'incarcération provisoire du couple Jacob. Ils ont été transférés dans des établissements pénitentiaires distincts en Bourgogne pour éviter toute concertation frauduleuse.  Dans les quatre prochains jours ouvrables, le parquet de Dijon décidera d'un placement ou non d'un contrôle judiciaire. 

  • Toute présomption d'innocence gardée ? À cette heure, la présomption d'innocence du couple et l'instruction en cours ne permet pas de leur attribuer le rôle du corbeau.  

L'avocat de Marcel Jacob, Me Stéphane Giuranna, a jugé vendredi criminel de jeter en pâture le nom d'un couple d'après l'AFP. Il dénonce à la sortie du palais de justice de Dijon :

On n'a aucun élément matériel, rien à leur encontre [..] On a mis la charrue avant les boeufs,
 

Il a précisé qu'il va rapidement demander "la nullité de la mise en examen" de son client qui aurait dû seulement être placé sous le statut de témoin assisté selon lui.




Sur le même sujet

Le joueur le plus attendu : Frank Ntilikina

Près de chez vous

Les + Lus