Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

500 postes supprimés ou relocalisés chez Novartis à Bâle

© France3Alsace
© France3Alsace

Selon le Président de la commission du personnel de Novartis Bâle, plus de 1000 frontaliers alsaciens sont susceptibles d'être concernés. 

Par Catherine Munsch

D’ici un an et demi, le groupe pharmaceutique bâlois Novartis, qui emploie 13 000 collaborateurs en Suisse et 123 000 dans le monde, va supprimer ou relocaliser 500 postes sur d’autres sites. En parallèle 350 nouveaux postes devraient être créés.

La mesure de suppression et de relocalisation de postes concerne les secteurs de la production traditionnelle, de la coordination et du développement.

4 secteurs vont être touchés rapidement : le développement,  l'administration et le management.
La production pharmaceutique sera concernée un peu plus tard.

Novartis / Bâle : 500 postes supprimés ou relocalisés !
Interview de Jean-Marc Koenig Président Commission du personnel Novartis - Itw Réalisée par Vincent Lemiesle et Eric Kleinhoffer


Pourquoi ces suppressions et relocalisations ?

Selon la direction, la restructuration s'inscrit dans le cadre de l'adoption d'un modèle opérationnel intégré, qui vise à stimuler l'innovation et à améliorer l'efficacité de ses activités dans le monde entier.
La restructuration doit permettre de stimuler l'innovation et améliorer l'efficacité de ses activités dans le monde entier.

Les représentants syndicaux consultés dès lundi
Novartis entend favoriser le retour à l'emploi des employés concernés, tant à l'interne qu'à l'extérieur du groupe.
La mesure de restructuration sera accompagnée d'aides diverses : formations, indemnités de licenciements (4000 euros par année de licenciement, par exemple).

Les consultations entre représentants du personnel et la direction doivent débuter lundi matin pour préciser et redéfinir le plan social, car un plan social est également prévu, tout comme un programme de retraite anticipée et volontaire.

Création de 350 emplois

En parallèle à la réduction d'effectif en région bâloise, le géant pharmaceutique affirme vouloir créer pas moins de 350 postes sur la même durée.
Le groupe vise surtout le développement et la production de médicaments biotechnologiques innovants.

Mini-historique

Novartis est né en 1996 de la fusion entre Ciba-Geigy et Sandoz, deux sociétés spécialisées en produits chimiques, colorants et teintures.
Aujourd’hui le groupe pharmaceutique est numéro 1 mondial
et compte 13 000 collaborateurs en Suisse et 123 000 dans 140 pays.

Sur le même sujet

Novartis / Bâle : 500 postes supprimés ou relocalisés !

Près de chez vous

Les + Lus