Alsace : le nouveau compteur électrique Linky suscite un vent de contestation

© D.Gerner
© D.Gerner

Peu fiable, dangereux, trop cher... Le nouveau compteur électrique Linky qui doit permettre un relevé plus précis et inciter les consommateurs à réduire leur consommation fait débat !    

Par Judith Jung

Instauré par la Loi de transition énergétique de 2015 et déployé dans le pays par le gestionnaire ENEDIS, le boîtier Linky fait peur! En Alsace il est essentiellement installé dans le Haut-Rhin où certains usagers ainsi qu'une dizaine de communes protestent contre l'utilisation de ce compteur
dit « intelligent ». "Le matin on vomit (...) j'ai mal à la tête, on est des zombies" dit cette habitante haut-rhinoise rencontrée par notre équipe. 

Linky, le compteur "intelligent" très contesté
Peu fiable et surtout dangereux pour la santé selon de nombreux témoignages. Notre équipe s'est rendue dans le Haut-Rhin.


Depuis l'installation de ce nouveau compteur, l'association Groupe Santé Colmar a reçu plusieurs dizaines de courriers d'habitants qui se plaignent d'une détérioration de leur santé suite à l'arrivée de ces compteurs "intelligents". C'est la technologie utilisée pour transmettre les informations au fournisseur d'électricité qui serait dangereuse pour la santé. En effet la consommation d'éléctricité est transmise, quotidiennement, au fournisseur par télétransmission utilisant du courant porteur. Et ce sont ces ondes électromagnétiques qui sont jugées comme très nefastes.

Des craintes relayées par 60 millions de consommateurs qui a peser le pour et le contre. Résultat : il n'y a pas de craintes à avoir.
De son côté ENEDIS (ex ERDF) qui installe ces boîtiers conteste la dangeroisité de Linky. Preuves à l'appui, l'Agence nationale de Sécurité sanitaire ainsi que l'Agence nationale des fréquences ont validé l'installation de ces compteurs.

Les opposants haut-rhinois, eux, se sont donnés rendez-vous le 9 septembre devant la préfecture de Colmar. Ils seront munis d'une pétition qui a déjà rassemblé plus de 6000 signatures. Tous veulent voir disparaître le petit boîtier qui gâche leur quotidien !
 

Sur le même sujet

Le commissariat de Troyes ouvre ses portes

Près de chez vous

Les + Lus