Thierry Omeyer, l'adieu en Bleu

Thierry Omeyer a soulevé son cinquième et dernier trophée de champion du monde comme capitaine des Bleus. C'était en janvier, en France. / © MaxPPP
Thierry Omeyer a soulevé son cinquième et dernier trophée de champion du monde comme capitaine des Bleus. C'était en janvier, en France. / © MaxPPP

La nouvelle devrait être officialisée mardi : le gardien emblématique de l'équipe de France prend sa retraite internationale après 16 années de (très) bons et loyaux services dans la cage tricolore : 2 titres olympiques, 5 mondiaux et 3 continentaux. Un palmarès unique dans l'histoire du handball.

Par Karine Gélébart

L'information, révélée sur le site de FranceTV Sport dimanche en fin de journée, n'aura pas attendu sa confirmation en conférence de presse mardi pour se répandre à la vitesse grand V. C'est qu'avec l'annonce de la retraite de Thierry Omeyer, 40 ans, et Daniel Narcisse, 37 ans, 643 sélection à eux deux, la France du handball perd ses deux plus beaux palmarès et deux leaders de jeu qu'il lui sera difficile de remplacer.


Débutée en novembre 1999 (face à la Roumanie), la carrière de Thierry Omeyer, d'abord sous les ordres de Daniel Constantini, puis avec Claude Onesta, pour se finir sous l'ère Dinart/Gilles, ne mettera pas longtemps à décoller : champion du monde en 2001 en France, il ne quittera plus les cages de ceux qui deviendront bientôt les Experts. 

Champion du monde à domicile : la boucle est bouclée

En 2008, un titre européen en poche, c'est le sacre olympique qui les attend à Pékin. Il y aura un doublé inédit quatre ans plus tard à Londres.
Sur la scène mondiale, les Français, toujours défendus par le gardien alsacien, seront coiffés de quatre couronnes supplémentaires (2009, 2011, 2015 et 2017), agrémentées de trois titres européens (2006, 2010, 2014).


Retour en images sur les temps forts de sa carrière : 
Retraite sportive pour Thierry Omeyer
L’emblématique gardien de but des handballeurs tricolores part en pleine gloire. - France 3 Alsace - M.Schmitt, ALHerbet, M.Kelhetter, X.Chatel
A titre personnel, Thierry Omeyer connaîtra sa plus belle saison en 2008, sacré meilleur joueur du monde (et meilleur joueur du tournoi olympique, avec 41% d'arrêts).

Formé à Sélestat (1994-2000), puis passé par Montpellier (2000-2006) et Kiel (2006-2013), l'Alsacien entend bien poursuivre sa carrière avec le Paris Saint-Germain, avec qui il espère gagner une Ligue des Champions, trophée le plus prestigieux en club, qu'il a déjà soulevé quatre fois.

Thierry "Titi" Omeyer et Daniel "Air France" Narcisse auront donc joué leur dernier match international en finale du Mondial, le 29 janvier 2017, avec une victoire sur la Norvège 33-26. Et l'histoire retiendra qu'ils auront fini comme ils ont commencé, avec un titre mondial obtenu devant leur public. Une sortie à la hauteur de ces deux immenses champions.


Son dernier titre en Bleu : un 5e sacre mondial, à domicile :
Le dernier titre mondial de T. Omeyer

 

Sur le même sujet

Maison incendié à Vrécourt (88)

Près de chez vous

Les + Lus